Lijssenthoek la mort au quotidien >

Remi Farm

Version mobile
English Néerlandais Deutsch

Remi Farm

La ferme à partir de laquelle le site hospitalier s'est développé

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Ca y est. J'y suis.
Lijssenthoek ! L'un des plus grands cimetières du Commonwealth en Belgique. Et l'hôpital où Jane, mon arrière-grand-mère, a travaillé pendant presque toute la guerre. De 1915 à 1918. J'ai retrouvé ses lettres
15 juin 1915
Très cher Andrew. Ces quelques mots pour t'informer que nous venons d'arriver à la ferme Rémi. A 4 kilomètres de Poperinge. Autant dire en pleine campagne. Rien alentour sinon quelques rares estaminets, dont le Boonaert, à deux pas de la ferme de Rémi Quaghebeur. Le malheureux est mort dès le début de la guerre et c'est sa veuve qui s'occupe de l'exploitation avec ses sept enfants.
Jane était affectée au "Casualty Clearing Station" n° 10. Un poste d'évacuation sanitaire. Proche du front mais hors de portée de l'artillerie ennemie. Les CCS étaient souvent situés près d'une ligne de chemin de fer qui permettait l'évacuation des blessés. Ici, le train passait là où se trouve maintenant l'autoroute, juste derrière la ferme dont parle Jane. La ferme de Rémi. "Remi Farm" comme l'appelait l'état major anglais.
D'après mes recherches, le CCS de Jane s'est installé à deux pas d'ici. Pas loin de l'hôpital de campagne français. Lui se trouvait... à la place du centre d'accueil actuel. Quand Jane arrive, les français sont déjà là depuis quelques semaines.
Nous commençons tout juste de nous installer à côté des tentes et baraquements français. Vu combien les combats font rage alentour, (on m'a dit que le front d'Ypres qui se trouve à 15 km, est plus bloqué que jamais) il y a fort à parier que nos installations ne vont pas tarder à s'agrandir. (Je te laisse mon amour....
(.....je dois retourner au travail. Sache qu'il ne se passe pas une minute sans que je ne songe à toi, priant le ciel pour vite retrouver tes bras. Je me couche chaque nuit ne rêvant qu'à toi et à nos lèvres unies ...)
Jane ne croyait pas si bien dire. Un an plus tard, en août 1916, Remi Farm compte 4 Clearing Stations, deux brittaniques et deux canadiennes, soit environ 4000 lits.
Pas loin de 400 personnes y travaillent.
....Bien à toi mon aimé. Mille caresses et baisers.
Retour haut de page