Les batailles d'Artois au Mont-Saint-Eloi >

Places d'Arras

Version mobile
English Néerlandais Deutsch

Places d'Arras

La Grand Place et la Place des Héros, intégralement rasées pendant la guerre et reconstruites à l'identique après l'armistice.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Andrew aussi s'est promené sur la place des Héros. Elle n'avait évidemment pas sa splendeur d'aujourd'hui.
Faisant saillant sur la ligne de front, Arras est la proie de bombardements acharnés dès le début du conflit. Ville symbole de l'histoire de France, les allemands l'ont bombardée pendant 4 ans. Après guerre, la ville est détruite à 80%, comme Reims, Arras est classée " Ville martyre ".

Les bombardements d'octobre 14 mais aussi ceux juillet 1915 ont raison du beffroi, de l'hôtel de ville, de la cathédrale. Sur la Grand Place et celle des Héros, les 2 tiers des maisons sont dévastés.
C'est ce décor d'apocalypse que découvre l'armée britannique quand elle relève les troupes françaises en mars 1916. Presque tous les habitants ont fui, et les quelques civils restés sur place vont vivre sous administration britannique. Avec en plus la surprise de croiser des kiwis, les néozélandais, et leurs drôles de presse citron. C'était le surnom de leurs étonnants chapeaux pointus.
Andrew, lui, arrive quelques semaines avant la bataille d'Arras d'avril 17.
J'ai flâné dans les rues aujourd'hui. Les rues! C'est beaucoup dire. Tout n'est que ruines, bâtiments éventrés et maisons désertées. Dans l'une d'elles la table du diner était encore dressée, témoin de la fuite précipitée de ses occupants.
Je gagnai ensuite les abords de la cathédrale pour jouir du panorama mais le bruit d'un obus m'en dissuada. Le site reste une cible privilégiée des allemands qui ne sont toujours pas avares de dragées.
Après guerre, la loi impose une reconstruction à l'identique des monuments historique. Heureusement leurs plans avaient été conservés. Par contre les matériaux vont changer! Place au béton et à l'acier. Pour le beffroi notamment. Et si les façades de la place retrouvent leur lustre d'avant, les intérieurs sont complètement modernisés. Le passé reproduit avec les matériaux d'aujourd'hui, ça doit être ça qui donne à ces deux belles places un petit côté décor de ciné.
Retour haut de page