Entre Ciel et Terre, sur le Chemin des Dames >

Craonne : ancien village

Version mobile
English Néerlandais Deutsch

Craonne : ancien village

Les ruines de l'ancien village aujourd'hui occupée par un arboretum.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Après guerre ici, on est en pleine zone rouge. Le vieux Craonne a été rasé. Des tonnes de débris...des fusils brisés...des barbelés....des restes humains....tout ça dans un paysage lunaire encore rempli de munitions non explosées... Bref impossible de reconstruire et interdiction de cultiver. On rebâtit le village 500 mètres plus bas.
Donc, quand Andrew arrive sur le secteur, le village est déjà un champ de ruines. Occupé depuis 1914 par les allemands, il a été rayé de la carte par les bombardements français. Entre le 6 et le 16 avril 1917, plus de 6 millions d'obus tombent sur le Chemin des Dames. C'est le début de l'offensive du Général Nivelle: elle devait mettre fin à la guerre en quelques jours.

Ce qu'on disait à l'époque : c'est que, lancée à 6h, la bataille était perdue à 7h. Et pourtant le commandement va s'acharner au prix de pertes qui défient l'entendement. 130 000 hommes tués ou blessés en 10 jours!

Sans doute était-ce suffisant pour qu'on juge bon de stopper ces offensives massives pour des attaques plus ciblées, destinées à s'emparer des hauteurs. Celle du 5 mai 17, menée par la 36ème division reprend le village de Craonne, du moins ce qu'il en reste.
Ca fait un an maintenant et je me demande si depuis le moral des troupes s'est amélioré. Vu les mutineries que le secteur a connues comme me l'a raconté Erwann Kergoat...
Les hommes étaient à bout. Les slogans pacifistes fusaient dans les rangs. Les actes de désobéissance se multipliaient. On fredonnait la chanson de Craonne en signe d'insoumission. 3 ans de guerre déjà, et une offensive extrêmement meurtrière ! Pas étonnant que les gars ne voulaient plus monter au front, surtout pour gagner cinq mètres carrés de plus.
C'est le général Pétain, qui a remplacé Nivelle. Il a un peu amélioré l'ordinaire du poilu mais il a surtout réprimé les mutineries. Des milliers de mutins ont été soumis aux travaux forcés ou emprisonnés. Quelques 500 soldats qui avaient refusé d'obéir ont été condamnés à mort. Presque tous ont été graciés. Seulement 26 d'entre eux ont été fusillés pour l'exemple. Que dis-je? Seulement 26. En plus de notre lot d'horreur quotidien, faut-il en plus qu'on s'entre assassine ?
Retour haut de page