Du bout du monde...à Beaumont Hamel >

Monument du Caribou

Version mobile
English Néerlandais Deutsch

Monument du Caribou

Pointant son nez dans le sens de l'assaut, le caribou, emblème du régiment terre-neuvien.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Ah le voilà donc ce fameux caribou. L'emblème du Régiment Terre-Neuvien.
Je peux vous renseigner?
Bien volontiers. Vous êtes guide? Question idiote vu votre uniforme!
Je m'appelle Abi. Je suis étudiante à Terre-Neuve en anthropologie. Je passe 4 mois ici comme guide en effet, employée par le ministère des Anciens Combattants Canadien.
Enchanté Abi. Je regardais le caribou.
Une statue en bronze du sculpteur anglais Basil Gotto. Il y a la même à Saint John. Sa tête pointe dans la direction de l'assaut. A la base du monticule, en granit de Terre-Neuve, trois plaques de bronze rappellent les noms de tous les terre-neuviens portés disparus et restés sans sépulture pendant la première guerre mondiale.
Il date de quand ce monument?
Il a été inauguré en 1925 en présence du maréchal Earl Haigg, le général en chef des forces britanniques, et du maréchal Foch. Après guerre, le gouvernement de Terre Neuve achète le terrain.
En fait, c'est le père Thomas Nangle, un ancien aumônier terre-neuvien, qui s'est battu pour faire de ces champs un lieu de mémoire dédié à son ancien régiment. C'est lui qui a négocié le terrain avec plus de 200 propriétaires français.
D'ici on a un sacré panorama sur l'ensemble du champ de bataille. On voit bien l'importance du relief aussi, avec cette pente douce jusqu'aux lignes allemandes.
Regardez bien là bas, à gauche, dans le lointain, le grand bosquet d'arbres. C'est la crête Hawthorne.
Là où a explosé la mine ?
Je vois que vous êtes bien renseigné. Oui il y avait là-bas une position fortifiée allemande, détruite par l'explosion de la mine qui a marqué le début de la bataille. En fait tout le long du front de la Somme, des mines ont explosé à 7h30 précise. A Beaumont Hamel, pour plusieurs raisons, on l'a déclenché 10 minutes avant. Et arrêté le tir de barrage de l'artillerie lourde pour permettre aux troupes de gagner leur position d'assaut.
Mais ces dix minutes d'avance ont laissé le temps aux allemands de sortir de leurs abris et de se déployer, c'est ça?
Parfaitement. Et toute la bataille s'en est trouvée bouleversée.
Retour haut de page