Du bout du monde...à Beaumont Hamel >

Monument de la 51ième Highland division

Version mobile
English Néerlandais Deutsch

Monument de la 51ième Highland division

Un monument en hommage à la division écossaisse qui s'empara du ravin Y.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Comme je te le disais, c'est au pied de cette croix celte en bois, juste derrière nous, qu'on a le meilleur point de vue sur le ravin Y en contrebas.
Ok. Et face à nous, le monument de la 51eme division Highland. Avec un soldat écossais qui domine le ravin qu'il a repris.
Oui. Au départ, en 1920, le village de Beaumont Hamel avait fait don à la 51ème d'un terrain pour ériger un monument en l'honneur de leur hommes. Mais il était instable à cause d'abris souterrains. On leur offre alors cet emplacement. Au sein du mémorial terre-neuvien.
Avec ce kilt, pas moyen de se tromper, c'est bien un écossais.
Le sculpteur, George Henry Paulin, a utilisé comme modèle le sergent-major Bob Rowan du Glasgow Highlanders.
Mais dis moi t'es incollable!
Faut bien. Pour répondre aux questions pièges des élèves.
Moi aussi j'en ai une. C'est quoi cette inscription à la base du monument?
Du gaélique.
La a'Blair s'math n Cairdean.
Les amis sont précieux le jour de la bataille.
Waoh!!
Après la bataille de la Somme, qu'est-ce qui se passe sur le secteur de Beaumont Hamel?
Il reste relativement à l'abri des grandes offensives, du genre de la Somme justement. Au printemps 17, les allemands vont même le quitter. Ils se retirent derrière la ligne fortifiée Hindenburg, à une trentaine de kilomètres du village. Une manoeuvre de repli pour diminuer la taille du front à défendre.
Et donc les britanniques prennent possession du secteur.
Hé oui, sans un coup de feu.
Quelle ironie! C'est dingue! Alors que tellement des leurs sont tombés pour ce bout de terre.
C'est à cette période qu'ils aménagent le cimetière du ravin Y. Par contre, en mars 18, suite à une grande contre-offensive allemande, Beaumont Hamel redevient la ligne de front. On se bat de nouveau dans les mêmes tranchées que deux ans plus tôt. Jusqu'en août 18 et l'ultime repli des troupes impériales.
Les terre-neuviens ne sont plus là?
Non, Non. Après le 1er juillet, le régiment reçoit du renfort, se reforme et six semaines plus tard, il repousse une attaque au gaz sur le front des Flandres. Ils vont s'illustrer dans beaucoup d'autres batailles.

Mais viens, on avance. On en parlera au Hunters Cimetery.
Retour haut de page