Maubeuge : fortifications >

La Place d'Armes et le chemin couvert

Version mobile
English Néerlandais

La Place d'Armes et le chemin couvert

Chemin protégé pour se déplacer sans risque

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Place d'armes et le chemin couvert
Vous êtes en haut d'un mur incliné, plus droit et uniquement fait de pierres : la muraille de contrescarpe et vous atteignez le chemin couvert.
Ce chemin, devant nous ?
Oui ce chemin couvert, qui fait le tour des remparts sur la ligne extérieure de défense, est un parcours à ciel ouvert établi sur la contrescarpe.
Mais il n'est pas couvert !!!
Non, en effet, mais il est " protégé ", donc " couvert ", par un parapet et il permet la circulation des défenseurs et des pièces d'artillerie.
Rappelez vous qu'au 17e siècle, l'artillerie se compose d'armes qui envoient à grande distance des projectiles de gros calibre comme des boulets métalliques sur l'ennemi et ses équipements. C'est pourquoi un chemin couvert permet de se protéger des tirs ennemis.
Il est d'ailleurs composé de traverses chicanes.
Ça je sais. Ce sont ces obstacles qui retardent l'ennemi, et entre lesquelles se situent des places d'armes, qui sont des espaces laissés libres pour le rassemblement de troupes ou l'installation de canons.
Au-delà du chemin couvert, à l'extérieur du rempart en direction du carrefour routier, se trouve une longue avancée de terre. C'est le glacis. Un terrain faiblement incliné qui raccorde l'extrémité du chemin couvert au niveau naturel du sol.
Retour haut de page