" 10 000 hommes travailleront à cet ouvrage ! Jour et nuit s'il le faut ! ". Vauban mènera les travaux des fortifications en 6 ans seulement.


J'ai bien aimé visiter le Centre Culturel de l'Arsenal    et me dire que, là où sont conservés les quelques 50 000 livres de la bibliothèque, se trouvait autrefois la salle d'armes avec ses mousquets et ses hallebardes.

Pénélope Puymirat

Maubeuge : fortifications

Version mobile
English Néerlandais
  • Place Vauban et Porte de Mons

    1. Place Vauban ...

  • Le Bastion de l'oratoire

    2. Le Bastion de...

  • Le mur d'escarpe, la face du bastion

    3. Le mur d'esca...

  • 4. L'extrémité d...

  • Le Mur de Contrescarpe

    5. Le Mur de Con...

  • La Place d'Armes et le chemin couvert

    6. La Place d'Ar...

  • Traverses chicanes et banquettes de tir

    7. Traverses chi...

  • la Demi-lune

    8. la Demi-lune

  • 9. Musée du Corp...

  • Le magasin de poudre

    10. Le magasin d...

  • Le glacis

    11. Le glacis

  • Le Bastion de Falize

    12. Le Bastion d...

  • 13. La Poudrière

  • L'Arsenal

    14. L'Arsenal

  • 15. Le Théâtre d...

x

Une ville " à la Vauban "

Sébastien Le Prestre de Vauban, ingénieur militaire de Louis XIV. Petit nom : VAUBAN. Lorsque l'on visite la France, on le rencontre souvent en chemin. Maubeuge et ses fortifications est le site idéal pour faire le point sur ce grand bâtisseur et, comprendre, ce qu'est une construction " à la Vauban ". Attrapez un papier et un crayon, nous allons faire un test sur l'art de la construction militaire et son langage... 

Première étape : prendre une ville située sur une petite colline. Secondo : dessiner des fortifications suivant un heptagone irrégulier composé de 7 bastions à orillons courbes. Là, ça se corse déjà... Le vocabulaire de l'architecture militaire était

Insolite

Entre la porte en chêne et le système de levage du pont-levis, levez les yeux, vous découvrirez l'emplacement d'une grille avec de fortes pointes. Une herse que les soldats utilisaient pour empaler l'ennemi en cas d'assaut.   
pourtant un langage que maitrisait très bien Vauban... Pour comprendre ce qu'est un bastion, Il suffit de visiter à Maubeuge les trois bastions qui restent. Tertio : veiller à ce que les pans du mur d'escarpe soient très hauts et très droits, beaucoup plus que ceux du mur d'en face, dit " mur contrescarpe ". Dessiner ensuite le chemin couvert    tout autour des remparts. Ne pas oublier les traverses chicanes, ces massifs de terre qui servaient à ralentir la progression de l'ennemi. Songer un temps à ces soldats qui devaient défendre Maubeuge et tenir en cas de siège, comme dans le bastion de Falize   , où les soldats venaient s'abriter au beau milieu des stocks de vivres et de fourrages. Pour ne pas se tromper, prendre des notes au moment de notre visite des salles souterraines. Enfin, veiller à placer convenablement la poudrière. Ouf ! Quel travail ! Quand vous viendrez à Maubeuge, le jargon des remparts n'aura plus de secret pour vous, vous comprendrez l'usage de chaque recoin de la forteresse, et vous pourrez parler comme Vauban !

[ Accès au diaporama ]

Incitations

Près du Mur de contrescarpe   , il y a un escalier qui se nomme " Pas-de-souris ". Empruntez-le en faisant de petits pas, comme les soldats du 17ème siècle. Chargés comme des mulets, avec leurs épées et cartouchières, les soldats empruntaient les marches à petits pas...
Version mobile
English Néerlandais
Retour haut de page

Photo de gauche : Le Bastion de Falize
Par Voxinzebox