Maubeuge : coeur de ville >

Le Monument de la bataille de Wattignies

Version mobile
English Néerlandais

Le Monument de la bataille de Wattignies

Le soldat qui crie "Victoire"

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Monument de la bataille de Wattignies
Excusez-moi, mais cette bataille-là, je ne la connais pas...
Elle se déroule les 15 et 16 octobre 1793, à Wattignies-la-Victoire, à 9 kilomètres au sud de Maubeuge. Les troupes françaises commandées par les généraux Jourdan et Carnot terrassent l'armée autrichienne dirigée par le prince de Cobourg. Grâce à cette victoire, le nord de la France est dégagé et Paris est sauvé. Napoléon, ébahi, qualifie ce fait d'armes comme " le plus extraordinaire de la révolution " !
Ce monument est l'oeuvre de Léon Fagel et le groupe en bronze que vous pouvez observer représente les généraux Carnot, Jourdan et Duquesnoy à l'heure de la victoire.
A son sommet, vous voyez la figure d'un jeune soldat qui crie " victoire " ?
Cet édifice est inauguré en 1893 par le Président de la République Sadi Carnot dont le grand-père, Lazare Carnot, se trouve glorifié sur la sculpture.
Au dos du monument, amusez-vous à découvrir le petit tambour alsacien Stroh.
Ecoutons-le raconter sa légende :
Stroh : Le 15 octobre, à Dourlers, tout près de Maubeuge, moi Stroh alias le petit tambour, je suis sorti des rangs pour dérouter l'armée autrichienne qui attendait l'attaque ! J'ai alors 15 ans. Je marche sur la place, seul, en jouant de mon instrument. Au son des roulements, l'ennemi surpris semble convaincu que l'armée républicaine me suit. Emporté par le rythme trépidant, j'avance au pas, battant furieusement la charge. Les Autrichiens, surpris, me tuent de 7 balles de pistolet.
Mais le lendemain, grâce aux manoeuvres de Jourdan et de Carnot, les troupes françaises remporteront la victoire à Wattignies et le prince de Cobourg ordonnera le retrait de ses armées au-delà de la rivière Sambre. Maubeuge sera délivrée !
Retour haut de page