Maubeuge : coeur de ville >

Collège Coutelle et Salle Sthrau

Version mobile
English Néerlandais

Collège Coutelle et Salle Sthrau

Collège royal de Maubeuge et chapelle du collège des Jésuites

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Collège Coutelle
Au début du 17e siècle, les Jésuites font construire à Maubeuge un collège et une chapelle. En 1765, le collège devient Collège Royal de Maubeuge comme l'indique l'inscription latine au-dessus du portail " Collegium Regium Malbodiense ".
Juste après la révolution française, en 1794, le collège est devenu un lieu de recherche pour le génie militaire. Des soldats se ruent dans la cour (bruits de bottes sur le pavé)
Un soldat : Regardez vers le ciel ! Vous voyez le ballon qui s'élance dans les airs ? C'est pour observer le front nord menacé par les Autrichiens ! Une invention formidable, non ? Vous vous rendez compte ? C'est ici à Maubeuge que l'aérostation est s'est développée. (il repart en courant, essoufflé) Et vous savez comment on a appelé cet énorme ballon ? L'Entreprenant !
Cet établissement abrite aujourd'hui le Collège Coutelle, du nom du capitaine des aérostiers qui firent voler l'entreprenant.
En 1911, un centre d'aérostation militaire avec un hangar à dirigeable est créé à Maubeuge.
Juste à côté du Collège, se trouve la Salle Sthrau.
? l'origine, cette salle des fêtes est la chapelle du collège des jésuites. Edifiée au 17e siècle, elle est de style baroque. Elle a accueilli des hôtes de marque ! En 1655, Louis 14 assiste ici à la messe. Et en 1833, un autre roi de France - Louis-Philippe oe vient participer à un bal.
Après la Révolution française, la chapelle est rebaptisée Salle Sthrau en hommage au petit tambour. Vous vous souvenez ? Le jeune héros de la bataille de Wattignies ! Au 19e siècle, elle change souvent de fonction. Elle devient salle de bal, écurie, salle de musique et un musée au début du 20e siècle.
Pendant la 1e Guerre Mondiale, des obus l'incendient et causent ainsi la perte du patrimoine culturel de la ville. C'est entre 1923 et 1929 que l'intérieur du bâtiment est restauré par Henri Lafitte dans le style art déco. La façade est inscrite à l'Inventaire des Monuments Historiques en 1958 et l'intérieur de la salle depuis 1997. Sa toiture a fait l'objet d'une rénovation contemporaine intégrant une verrière très originale.
Retour haut de page