Marseille : Traversée de la ville par son bord de mer >

David - Plages - Borely - Prado

Version mobile
English

David - Plages - Borely - Prado

Nous voici revenus au niveau de la mer.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous voici revenus au niveau de la mer. Après les pelouses sur la droite ce sont les plages du Prado.
Elles n'ont pas toujours été là !
C'est vrai ! Jusqu'en 1978, la mer arrivait à quelques mètres de la chaussée. C'est en creusant pour faire le métro que des millions de mètres cubes de terre ont permis de gagner cet espace. Les marseillais ont adopté ce poumon de verdure et ces plages artificielles...
Et vous allez voir, au beau milieu de la route, il y a une statue de Michel Ange !
Oui, C'est le David de Michel-Ange, une copie bien sûr, l'original est toujours en Italie, à Florence, je vous rassure. Celui-ci date des années 50. Des élèves des Beaux-arts le réalisent, en commettant une petite erreur...les mains sont trop grandes !
Et il a souvent les fesses rouges !
Parce qu'à chaque bizutage d'étudiants, il y passe !
C'est en tout cas un bon repère pour les marseillais
Borély , c'est d'abord le nom du parc qui se trouve sur la droite après le David au début de l'avenue du Prado. Louis Joseph de Borély était un riche négociant, anobli, qui avait fait fortune à Alexandrie. En 1766 il construit un château dans ce parc. Après avoir appartenu à plusieurs grandes familles marseillaises, il est cédé à la ville en 1856.
On y est bien l'été à la fraîche, au bord du petit lac...
Après le David, nous quittons le bord de mer pour découvrir l'avenue du prado.
C'est en 1837 que la Société du Prado marseillais débute le percement de l'avenue, . .. Une promenade- Prado en espagnol - comme à Madrid...le terme devait être à la mode à l'époque.
Elle parcoure plusieurs kilomètres d'ici jusqu'au centre ville, Place Castellane. Le Duc d'Orléans l'inaugure en 1839 et très vite le Prado devient à la mode. La bourgeoisie l'apprécie pour au moins deux raisons.
- (Homme) Qu'il est plaisant de se promener sur cette nouvelle avenue ! N'est-ce pas ma chère ?
- (femme) C'est certain. Et ce qui est surtout appréciable, c'est de s'éloigner de l'air putride des quartiers du port ! Mon médecin m'a confirmé que ces larges avenues, sont idéales pour l'hygiène ...
- (Homme) Et le préfet lui aussi apprécie ces ouvrages récents...
- (femme) Ah bon ? et pourquoi donc ?
- (Homme) C'est simple...en cas d'émeute, les forces de l'ordre n'auront aucune difficulté à mâter les rebelles...alors que dans ces ruelles borgnes des bas-quartiers...
Sur cette partie du Prado qu'on surnomme les champs élysées marseillais, les belles demeures sont toujours là, de part et d'autre de l'avenue ...Ce sont désormais surtout des banques, des sièges sociaux d'entreprises ou des consulats qui occupent ces villas agréables.
Retour haut de page