Marseille : Traversée de la ville par son bord de mer >

Catalans - Vallons des Auffes

Version mobile
English

Catalans - Vallons des Auffes

La première plage, en contre bas est de sable fin, naturel. C'est la Plage des Catalans...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Comment imaginer que le centre-ville est à 2 pas ?...C'est la magie de Marseille...ce petit port de pêche tient son nom du vieux provençal : Auffo , qui signifie herbe sèche...terme de vannerie pour désigner la matière première des paniers des pêcheurs.
Les cabanons ne servaient pas seulement à faire la sieste...ça bossait dur ici..
Michel est pêcheur depuis toujours...
" moi, c'est un métier ancestral, de mon grand père, puis il l'a fait mon père, puis je l'ai fait moi, maintenant j'ai 78 ans, j'essaie de la faire tenir, pour pas qu'il meure ".)
Sur l'esplanade, face à la mer, le monument aux morts de l'armée d'Orient. Peu de marseillais le savent, mais il est édifié en mémoire des soldats tombés en Orient, essentiellement dans les Dardanelles, durant la première guerre mondiale.
Regardez la mer et imaginez un superbe voilier qui fonce dans la rade, direction le vieux port...Nous sommes le samedi 3 mars 2001 : le catamaran " club Méditerrannée " barré par Grant Dalton remporte the Race, la course autour du monde des géants des mers, première édition.
Anse de la Fausse monnaie
Le Pont de la fausse monnaie... Fausse monnaie... ils vont encore dire qu'il n'y a que des voyous ici !
Mais non...L'histoire date du règne d'Henri IV. Un notable local, Charles de Cazault , fervent catholique ne reconnaît pas cet ancien protestant qu'on lui donne pour roi. Il fait donc battre sa propre monnaie pour protester. Il sera assassiné et sa monnaie de singe jetée à l'eau, juste ici...
Sur notre gauche, le bus va longer la roche. A la sortie du virage, repérez côté mer, un petit bâtiment carré.
C'est le marégraphe. Nous vous en parlerons dans un instant.
Toujours après le virage, sur la gauche, un parc, c'est le jardin de la villa Valmer .
L'une des magnifiques villas qui surplombent la corniche... En1864, c'est une " FOLIE ", une de ces riches demeures, construite à l'époque.
Et le marégraphe qu'on a vu en bord de mer tout à l'heure ?
Oui, c'est vrai. Et bien, c'est là qu'on mesure le niveau zéro. Celui de la mer.
Vous savez moi, mesurer la mer, je préfère laisser faire les autres...
- Alors concrètement, comment ça marche ?
- Et bien, sous le bâtiment que vous voyez depuis la route il y a le local où sont effectuées les mesures...des galeries laissent entrer la mer. Pour mesurer, il y a en permanence un fil avec un flotteur au bout, relié à un appareil de mesure, le marégraphe.
Le fameux point zéro, est matérialisé par un repère en bronze fixé un mètre au dessus de l'eau.
Evidemment, il y a à côté des instruments plus récents, des appareils numériques, et chaque semaine, un employé de l'IGN, vient relever les mesures des deux systèmes...et ça concorde..
- C'est donc à partir de ce point zéro, on peut établir l'altitude de... du mont Ventoux ,
- Exact, 1909 mètres au dessus du niveau de la mer
- Mais avec les nouvelles technologies le marégraphe est encore utile ?
- In-dispen-sable ! Tiens, un satellite ! pour l'étalonner il faut bien lui indiquer où le niveau zéro...sinon, les photos prises de là haut seraient floues !
- Et ce niveau zéro, il bouge ?
- En 100 ans, le niveau de la mer a augmenté de 10cm...Réchauffement de la planète, effet de serre, ...sinon, pour les variations sur une année, rien à voir avec les grandes marées de l'atlantique...ici c'est 20cm, pas plus...
Niveau zéro ou pas, moi ce que j'aime, c'est admirer les îles...
L'île Degaby par exemple ? C'est le caillou le plus proche du bord avec son petit fort dessus... Liane Degaby chante à l'opéra au début du 20ème siècle. Son mari, lui en fait cadeau pour y organiser des fêtes somptueuses...l'artiste Morabito a repris le flambeau dernièrement...et elle appartient aujourd'hui à de discrets promoteurs qui veulent renouer avec le passé glorieux de l'îlot.
Tout ça ne vaut pas le château d'If.
Il se détache en hauteur sur l'île un peu plus éloignée de nous.
On le doit à François Ier qui, revenant de Marignan en 1515, trouve que Marseille est mal défendue. Le Comte de Monte Cristo , l'Abbé Farria , bien sûr, c'est une légende, née de l'imagination débordante d'Alexandre Dumas... il n'était pas marseillais pourtant...
Plus au large, Dans la perspective du Château d'If, vous ne pouvez pas les manquer, ce sont les îles du Frioul...la digue qui les relie est récente bien sur...
Pommègues et Rateaunaud je les confonds toujours
Pommègues c'est l'île là gauche...avec les antennes . L'île de la quarantaine au temps de la peste et des grandes épidémies. Un système fiable, mais un navire peu scrupuleux ne respecte pas la quarantaine en 1720. Il amène la peste en ville. Marseille est ravagée. La moitié de sa population sera décimée.
L'autre île du Frioul, celle de droite, c'est Rateaunaud où se trouvent les vestiges de l'Hôpital Caroline. On y accueille jusqu'au 19ème siècle les malades de la fièvre jaune et du choléra...Avec les colonies Marseille n'importe pas que des richesses...
Aujourd'hui c'est l'aquaculture qui attire du monde au Frioul...les loups et les dorades d'élevage sont là pour démontrer que l'eau est de plus en plus propre à Marseille.
Moi, c'est farniente tout près d'ici, plage du prophète... Ne me demandez pas pourquoi elle s'appelle comme ça, personne le sait...
Revenons à la corniche, " le banc le plus long du monde " disent les marseillais.
Elle est construite au milieu du 19ème siècle...Et la ville redécouvre son bord de mer...une histoire d'amour qui depuis va crescendo. Marins ou non, les gens adorent ce point de vue.
Retour haut de page