Marseille : la ville en un seul regard >

Panorama commenté de Marseille

Version mobile

Panorama commenté de Marseille

Vous êtes sur la colline de la garde, là où se tenait la vigie qui surveillait la mer.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous êtes sur la colline de la Garde, là où se tenait la vigie qui surveillait la mer.
Imaginez.
Il y a 2600 ans.
Devant nous, une grande calanque, c'est le lacydon
La légende veut que la princesse Gyptis , le jour de ses noces, choisit un marin phocéen pour époux.
Au grand étonnement de l'assemblée, elle tendit la coupe au beau Protis .
Son choix était fait.
La terre épousait la mer, les grecs allaient cultiver ce sol aride et accueillir d'autres marchands.
Massalia était née.
Cette légende, c'est tout bonnement une histoire de coup de foudre, parce que peuchère, c'était le premier mariage mixte. Et puis ensuite la bonne Gyptis , elle l'a bien protégée notre ville, tout comme notre Bonne mère. Té, regarde, elle veille sur tous les marseillais. La statue de la vierge haute de presque 10 mètres est tournée vers la mer pour protéger les marins et les pêcheurs
Au large, les iles
La plus proche de vous avec sa forteresse était une prison au 17ème siècle. C'est le château d'If rendu célèbre par Alexandre Dumas. Et ici, les histoires, on les aime tellement, qu'elles deviennent la réalité. Alors, allez donc visiter le VRAI cachot du comte de Monte-Cristo.
Derrière le château d'If, les iles du frioul
Lieu idéal pour les mises en quarantaine des malades de la peste ou de la fièvre jaune. Aujourd'hui de nombreux spectacles et manifestations culturelles y sont organisés.
En vous approchant de la ville
Les forts qui dominent l'entrée du vieux port. Tous 2 on été commandés par Louis 14
sur la rive la plus proche de vous le Fort Saint Nicolas construit "à la Vauban" présente une particularité : ses canons étaient dirigés non pas vers la mer, mais contre la ville. Ils devaient tenir en respect une population jugée rebelle.
Dans le jardin qui surplombe la mer derrière le fort Saint Nicolas, vous pouvez apercevoir le palais du Pharo , offert à Napoléon 3 qui souhaitait une résidence "les pieds dans l'eau".
Mais l'empereur n'est jamais venu profiter de ce palais,. Pourtant en été on y prend bien le frais. Et la vue sur le vieux port ...
... Le fort d'en face, c'est le fort Saint Jean.
Et sa tour carrée, c'est la tour du roi René, elle a été construite au 15ème siècle
Sur la droite des forts vous voyez se dessiner les dômes de l'imposante Major
La plus grande cathédrale construite en France depuis le moyen âge
Bâtie au 19ème tout contre l'ancienne cathédrale romane du 12 ème siècle
Faisait le lien entre le vieux port et le nouveau port de commerce.
Au milieu du 19 ème siècle, avec la construction du nouveau port de commerce, les activités du port de marseille connaissent une période florissante. Une nouvelle ville surgit qui oriente l'activité maritime au nord de la ville.
Grace à l'empire colonial français, Marseille devient une cité industrielle incontournable. Ses produits manufacturés sont vendus dans le monde entier.
Aujourd'hui, le port autonome s'étend jusqu'aux bassins de Fos sur mer, 20 kilomètres plus loin. La cité phocéenne est redevenue une escale de choix pour les paquebots de croisière. Ils viennent peut-être voir si, comme on le dit, la baie de Marseille est l'une des plus belles du monde, pour le marin qui rentre au port.
Marseille est maintenant le premier port français, le premier port de méditerranée et le second port d' europe . Avec le Projet Euroméditerranée , Marseille se donne un nouveau souffle. Euroméditerranée est une opération d'intérêt national visant a faire de Marseille une métropole de premier plan , pour devenir un élément clé du rayonnement de la France en méditerranée.
A vos pieds, le vieux port.
Aujourd'hui Port de plaisance où se balancent les pointus des Marseillais et les voiliers de toutes tailles.
Lieu emblématique de la ville immortalisé par la fameuse trilogie de Pagnol
Ses 2 rives sont reliées par le ferry boat
Le ferry boat, on dit aussi ferryboite , est un élément indissociable du vieux port.
Son va et vient entre les 2 rives dure depuis plus d'un siècle.
Sa première traversée en 1880 fait l'événement. La presse annonçe l'arrivée du FERRYBOAT, ce bateau omnibus à vapeur, véritable tramway maritime.
Pour éviter les manoeuvres des aller-retour, il est équipé de 2 moteurs, l'un à l'avant, l'autre à l'arrière. C'est le capitaine qui doit se déplacer.
En 1905, la construction du pont transbordeur qui relie les 2 rives à l'entrée du vieux port lui fait un peu de concurrence. Mais quand le pont transbordeur est détruit au moment de la guerre, le ferryboat reprend sa vitesse de croisière sur les 250 mètres qui séparent la mairie de la place aux huiles.
En 1983, l'annonce de son arrêt définitif déclenche un taulé général.
Depuis 1985 Il a été repris par la Ville de Marseille, et pour 1 euro la traversée, on peut gouter à ce petit brin de poésie, ce bateau connu dans le monde entier.
Au dessus de la rive qui vous fait face , vous pouvez découvrir le panier, le plus vieux quartier de Marseille détruit en partie par les Allemands en 1943
sur les hauteurs, un clocher, c'est
Le clocher des accoules , dernier vestige d'une des plus vieille église marseillaise
A sa gauche, derrière
On discerne le haut de la coupole de la vieille charité, oeuvre de l'architecte Puget
à droite du clocher, le grand bâtiment de l'hôtel dieu
et en contrebas au bord de l'eau
La mairie encadrée par les immeubles de l'après guerre conçus par Pouillon
Depuis le vieux port, laissez votre regard dériver vers la droite Vous voyez 2 clochers, ce sont les flèches néogothiques de l'église des réformés
ça y est ? Vous les avez les flèches ?
Alors zou, vous retournez au vieux port...et vous avez descendu la canebière!
C'est la grande artère commerçante de Marseille. Son nom s'identifie à la ville et la désigne à travers le monde.
Faites maintenant quelques pas sur votre droite et marchez jusqu'au bout de la balustrade...........Vous y êtes ?
Droit devant vous, la tribune bleue et blanche aux couleurs de l'OM vous indique le stade Vélodrome
Construit pour la coupe du monde de 1938
Remanié pour celle de 1998. capacité de 60 000 places. Le temple de l'OM : les soirs de match ambiance très très chaude, certains supporters plongent même dans le vieux port
Au loin, les collines du Garlaban chères à Pagnol et en portant le regard à droite le massif des calanques qui s'étend jusqu'à Cassis.
Revenons à notre dame de la garde. Juste sur votre droite vous pouvez voir les impacts de balles laissés sur la façade au moment de la libération de Marseille. Et en dessous les ex-votos récents, remerciements des marseillais à leur bonne mère.
Retour haut de page