Marseille : le Marseille de demain en 5 quartiers >

Belle de Mai

Version mobile

Belle de Mai

Elle a bien changé la Belle de Mai, non ?

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Elle a bien changé la Belle de Mai, non ?
Bientôt 15 ans que la Manufacture de tabac a fermé ses portes...Aujourd'hui on ne dit plus " la Seita " mais " la Friche " ou les archives, et maintenant " les studios " !
" Le pôle Belle de Mai " ! Mais c'était quoi avant ?
L'une des plus importantes usines de fabrication de cigarettes de France. Elle date de 1868, on faisait de beaux bâtiments industriels à l'époque, c'est pour cela qu'on a voulu leur donner une deuxième vie. Et il y en a eu de la vie ici. Imaginez : jusqu'à mille ouvrières avant guerre, le bruit, l'odeur du tabac torréfié, c'est tout le quartier qui vivait avec la manufacture. Les employés - surtout des femmes - restaient souvent jusqu'à la retraite. Mais la chute des ventes de tabac brun a fait fondre les effectifs : 250 seulement en 1988, à deux ans de la fermeture.
C'était triste de voir ces locaux vides, c'est tellement grand, 120 000 m2 !
Maintenant, entièrement rénovés et occupés, ça grouille de monde, comme au temps de la Seita, mais sans fumée !
En fait il y a trois grands bâtiments en remontant la rue Guibal depuis le Boulevard national...
femme naïve -Alors c'est ici qu'on fait des films?
Homme expert -Non c'est un peu plus loin, ici c'est le pôle patrimoine.
-Le quoi ?
-Les archives des documents qui font l'histoire de Marseille. C'est tout le passé de la ville qui est là, si vos enfants veulent faire un exposé sur les galères qu'on construisait au XVIIeme siècle, tout est là, même les plans .
-C'est vieux ça, c'est tout abîmé non ?
-Dans ce cas il y a aussi le Centre de Restauration du Patrimoine, quand un tableau est en mauvais état c'est ici qu'on lui redonne ses couleurs, qu'on recolle les morceaux déchirés...
-Les ordinateurs eux, ils sont tout neufs !
-Oui, on peut consulter des pièces archivées sur informatique et bientôt il y aura aussi l'INA, l'Institut national de l'Audiovisuel, qui garde toutes les images de télévision sur Marseille et la Région.
-Ca en fait des mégaoctets de mémoire ça !
-Mais c'est LA mémoire de la ville.
-Là je sais, c'est ici le cinéma !
-Oui, " les studios de Marseille ", mais il n'y a pas que des tournages de film, ce sont tous les métiers de l'image et du son qui se regroupent ici et du multimedia aussi.
-Eh, ça travaille dur déjà ici. regarde la place du feuilleton " plus belle la vie ", on dirait qu'elle est vraie
-Il y a trois grands studios et même une piscine
-c'est bien l'été !
-Mais non, c'est pour des tournages sous l'eau !
-AH ( décue ) !!
Et c'est tout le quartier qui vit maintenant avec le petit monde du cinéma, écoutons Richard Guedj, il est directeur d'acteurs sur le tournage de " plus belle la vie ", la série de France3 qui se fabrique entièrement ici, au pôle média de la Belle de mai.
" On se sert beaucoup des gens qui habitent le quartier pour qu'ils viennent faire les figurants, ce qu'on appelle les acteurs de complément, qui sont là tous les jours, qui font les habitués du bar du mistral ou qui font les clients de l'épicerie, les clients de Charlotte la couturière et on a tissé des liens aussi d'amitié puisque moi je les connais, pas tous, mais je les connais par leurs prénoms...y'a Maurice, y'a Maguy , y'a Jean-Jacques, y'a Djamel et ils sont tous du quartier et ils passent des journées entières ici avec nous, ils se relaient et ils sont très heureux...Alors bien sur, à l'heure du repas c'est les petits restos de la friche ou d'en haut du boulevard national qui sont pleins, c'est extraordinaire...ça ne peut pas ne pas avoir eu un impact sur le quartier. "
- Allez, on traverse la rue Jobin , on va à la Friche
-IAM : ils ont commencé ici !
- Exact, comme d'autres artistes, danseurs, photographes, comédiens...C'est une sorte de laboratoire ici ...
-et comme en sciences, ça fait des bulles ?
- On parle d'effervescence culturelle, ça permet à des débutants de faire leurs premiers pas. Il y aura d'ailleurs bientôt des salles de répétition pour l'Opéra de Marseille et le Théâtre de la Criée.
-Dites donc ! Il s'en passe ici !
Retour haut de page