Marne 14 - 18 - Suippes >

Navarin

Version mobile
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Un impressionnant lieu de mémoire

Une pyramide surmontée de 3 statues de soldats à l'air menaçant.
Le monument/ossuaire aux Armées de Champagne impressionne. Dressé au milieu la plaine il témoigne pour les nombreux disparus qui ont perdu la vie ici.

C'est grâce aux fonds issus d'une souscription publique lancée par le Général Gouraud qu'a été érigé le monument-ossuaire, à proximité de l'ancienne ferme de Navarin, haut lieu des combats, dont il ne reste aucune trace.
La pose de la
Tout autour : les champs de bataille où se sont déroulés les combats les plus acharnés. On distingue encore la trace des tranchées.
première pierre, provenant des ruines de l'église de Souain, eut lieu en 1923 en présence de l'ambassadeur des Etats-Unis. Le Maréchal Joffre présida l'inauguration le 28 septembre 1924.
L'aspect du monument est impressionnant par sa masse et ses proportions. Le groupe des statues qui en couronne le sommet est l'oeuvre de REAL DEL SARTE. Il représente trois combattants dans l'attitude de l'attaque. Le sculpteur a donné au soldat de droite les traits de Quentin Roosevelt, neveu du Président des Etats-Unis, mort pour la France ; au soldat de gauche les traits de son propre frère tué au chemin des Dames ; au grenadier du centre les traits du Général Gouraud.
L'entrée principale donne accès à une chapelle sur les murs de laquelle ont été apposées à la demande des familles de nombreuses plaques de marbre portant les noms de soldats disparus. La crypte renferme des ossuaires contenant les restes anonymes de 10 000 soldats ainsi que la tombe du Général Gouraud qui a voulu être inhumé au milieu de ceux qu'il avait commandés de 1916 à 1918 à la tête de la IVe Armée.

Insolite

Le soldat de droite a les traits de Quentin Roosevelt, neveu de Théodore Roosevelt, mort pour la France le 14 juillet 1918 près de Cambrai.

Le chiffre / La date

les restes de 10 000 soldats morts, la plupart anonymes, reposent dans la crypte.
Agnès Gauzit


L'émotion est réelle quand on entre dans la chapelle à l'intérieur du monument !

Version mobile
Retour haut de page

Photo de droite : Statue de l'ossuaire de Navarin
Par Vincent Anciaux (prise de vue personnelle) [GFDL], via Wikimedia Commons