Marennes et l'Estuaire de Seudre >

Pointe de la Cayenne et Cité de l'Huitre

Version mobile
English

Pointe de la Cayenne et Cité de l'Huitre

Le pont de l'estuaire de la Seudre relie Marennes à La Tremblade, sur la presqu'île d'Arvert.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à la pointe de la Cayenne qui offre un très joli point de vue sur le bassin de la Seudre. Laissez derrière-vous les restaurants et sur la gauche le ponton.
A votre droite,
Le pont de l'estuaire de la Seudre relie Marennes à La Tremblade, sur la presqu'île d' Arvert .
Le bassin de la Seudre s'étend sur votre gauche, avec les villages d' Etaules , Chaillevette et Mornac , sur l'autre rive.
D'où vient le nom de cette pointe, la Cayenne ?
On retrouve ce mot dans les termes de la Marine. Il désignait un lieu où l'on pouvait faire relâche. Et justement, cet endroit est le plus profond du lit de la Seudre. Au XVIIème siècle, de grands vaisseaux venaient armer ici. Jusqu'aux années 60, on y a construit des bateaux et notamment de superbes voiliers.
Aujourd'hui, c'est un port ostréicole où règne une grande activité. A marée montante, quand les ostréiculteurs reviennent des parcs à huîtres, c'est un véritable défilé !
Ici, on procède surtout à l'affinage des huîtres. L'huître a déjà grandi. On la met dans une claire, où elle renforce sa coquille et s'imprègne du goût si particulier des huîtres de Marennes-Oléron .
Qu'est-ce qu'une claire ?
Ce sont des bassins où l'eau douce de la Seudre et l'eau salée de la mer se mélangent à chaque va et vient de l'océan.
Selon le temps que l'huître passe dans les claires, elle porte un nom différent : Fine de Claire, Spéciale ou Pousse en Claire.
Pour en savoir plus sur les huîtres, vous pouvez visiter la Cité de l'huître, devant laquelle vous êtes passés en venant à la pointe de la Cayenne.
Elle a ouvert ses portes en octobre 2006. Voici un petit aperçu de ce que vous y apprendrez, avec Estelle Giraud, directrice adjointe :
" Ce n'est pas un musée parce que la définition d'un musée, c'est de présenter des collections. Nous n'avons pas de collections d'outils ou de choses comme ça, c'est totalement différent. C'est le concept du centre d'interprétation. On explique l'ostréiculture grâce à des shows multimédia : ça bouge, ça vit, c'est interactif, il y a des spectacles, des sons des lumières. C'est une façon très ludique d'aborder ce thème et donc, d'intéresser tout le monde. Dans le centre d'interprétation, on a cinq cabanes qui abordent cinq thèmes différents, toujours autour de l'ostréiculture. On va parler de l'écosystème du bassin de Marennes ; on va parler des mille et une façons de déguster les huîtres, on va parler des secrets des ostréiculteurs, c'est-à-dire leurs petits trucs pour avoir de bonnes huîtres ; et on va passer par l'ostréiculture dans l'histoire. On est au milieu des claires d'affinage, en plein coeur du métier en lui-même. C'est naturel, on a des points d'observation superbes sur la faune et la flore. C'est vraiment agréable de se balader ici ! "
Retour haut de page