Marennes et l'Estuaire de Seudre >

Moulin des Loges - St-Just de Luzac

Version mobile
English

Moulin des Loges - St-Just de Luzac

L'un des tout derniers moulins à marée d'Europe qui fabrique encore de la farine !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes au Moulin des Loges à Saint-Just de Luzac . Installez-vous sur la terrasse, face au Moulin.
Ce bâtiment à l'apparence austère est l'un des tout derniers moulins à marée d'Europe qui fabrique encore de la farine.
Mais d'abord, profitons de ce site naturel exceptionnel.
Autour de vous, sur 120 hectares, les marais sont protégés par le Conservatoire du littoral.
La pêche, la chasse et la cueillette y sont interdites. C'est un endroit privilégié pour découvrir la faune et la flore des marais.
Connaissez-vous ce chant?
C'est celui de la bergeronnette printanière.
Charles-Etienne Allard, guide au Moulin des Loges, connaît bien tous les habitants des marais :
" On va retrouver par exemple, la cistude, petite tortue d'eau douce, tortue d'Europe, qui est plus communément dans les marais de Broue mais qu'on trouve au Moulin des Loges. On a aussi la loutre qui va dans ces deux milieux : eau salée et eau douce et on va retrouver tous ces limicoles, petits échassiers qui viennent se nourrir autour du moulin des Loges : des passereaux tels que la gorgebleue à miroir. On va trouver des rapaces avec, notamment, le busard des roseaux. On va trouver aussi de la moutarde, que tout le monde connaît., du fenouil sauvage, de l'asperge sauvage, de la bette maritime, qui devient plus tard la bette ou la blette, les deux appellations sont connues, ou la betterave si on utilise les racines. C'est vraiment assez riche et on pourrait faire un inventaire à la Prévert. "
Mais revenons à notre moulin. Le secret demeure quant à l'année de sa construction. Mais en le comparant avec d'autres moulins de la région, on estime qu'il a plus de 800 ans !
Sur votre droite
Ce grand bassin sert de réservoir au moulin. On peut y accumuler jusqu'à 8 000 m 3 d'eau à marée haute.
Le moulin ne fonctionne qu'à marée basse, quand on relâche toute cette eau, qui entraîne la roue.
La terrasse sur laquelle vous vous trouvez n'en était pas une !
C'était une partie du moulin. Il y avait là une véritable petite ferme et un four à pain. Des meuniers ont sans doute habité ici, notamment pour faire fonctionner le mécanisme quand la marée basse survenait en pleine nuit.
Moi, j'ai habité ici. On faisait la farine de blé pour le pain, mais aussi des farines d'orge et de seigle, pour nourrir les animaux. Déjà les anciens travaillaient pour l'Abbaye aux Dames de Saintes, à qui appartenait ce moulin.
Derrière le moulin, sur la droite, de grands bassins .
Ils accueillent des élevages de poisson. On les appelle des fossés à poisson. C'est un projet européen pour protéger les espèces menacées comme l'anguille.
Retour haut de page