Madrid >

Porte de Tolède

Version mobile
Espagnol

Porte de Tolède

Aujourd'hui Madrid nous ouvre sa dernière porte...sous la forme d'une arche triomphale de style romain.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Est-ce que depuis le marché on voit la porte de Tolède ? si oui, commencer par le marché et finir par la porte
Aujourd'hui Madrid nous ouvre sa dernière porte...
Juillet 1808, Napoléon Bonaparte nomme le nouveau roi d'Espagne...
Et c'est qui le nouveau roi ?
Son frère, José Bonaparte.
L'homme qui décide de construire la Porte de Tolède.
En 1812 José Bonaparte ordonne la construction d'un arc triomphal de style romain.
Sous l'ordre du roi, l'architecte Antonio Lopez Aguado dirige la construction.
Un monument de 19m de haut.
Mais en 1813 les français quittent l'Espagne. Et alors ? On a arrêté la construction de l'arc ?
Eh bien, non !
La mairie de la ville décide de continuer les travaux et le grand arc est inauguré en 1827...
La Porte de Tolède, un monument situé près de la clôture de la ville permettant à l'ancien chemin royal d'Andalousie l'accès à la vcapitale. C'est pour ça qu'elle porte le nom de Tolède ?
Il s'agit d'un arc en plein cintre et deux portes latérales...La grande porte est ornée de colonnes et pilastres ioniques.
Levez les yeux...Vous voyez les statues ?
C'est l'oeuvre du sculpteur José Ginés.
Et les enfants de la façade nord ?, ils tiennent entre les mains les armoiries de la ville.
Cette porte est la dernière porte monumentale construite dans la capitale espagnole...
Non loin de là, entre les rues de Tolède, la rue Embajadores et la Ronda de Tolède, tous les dimanches et jours fériés à 9h du matin apparaît dans ce quartier historique de Madrid... EL RASTRO, le plus grand marché aux puces de la ville.
Oui, El Rastro, mais... pourquoi ce nom ?
En fait, le mot rastro signifie trace. Des traces du passé pour les antiquités ? non. On parle de traces parce que ce grand marché aux puces est situé sur l'emplacement de l'ancien abbattoir de Madrid, un endroit où les bêtes laissaient les traces du sang après leur exécution.
Ce marché est impressionnant non seulement par sa taille mais aussi par les différents objets qu'on y trouve...
3500 stands dans cet endroit connu de tous les madrilènes, un endroit montré au monde à travers des films et des chansons...
Au centre du marché, la place de Cascorro avec son monument dédié à Eloy Gonzalo, soldat espagnol connu pendant la guerre de Cuba.
Autour de cette rue, des bars à tapas animent les matins des dimanches et fériés jours où les objets d'autre temps décorent la ville de Madrid
Retour haut de page