Basilique de Fourvière >

Mosaïque des premiers Chrétiens

Version mobile
English

Mosaïque des premiers Chrétiens

C'est la première sur la droite après l'entrée de la basilique.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La mosaïque des premiers chrétiens.
C'est la première sur la droite après l'entrée de la basilique. Prenez beaucoup de recul pour en apprécier tous les détails.
Il y a vraiment une foule de personnages.
Oui. Ils incarnent l'Eglise de Lyon sur 20 siècles d'histoire.
<
Qui est cet homme avec l'auréole, qui descend du bateau, au centre ?
C'est Saint-Pothin, le premier évêque de Lyon. Il arrive à Lugdunum au milieu du IIe siècle. La ville est alors païenne. Il est envoyé par Polycarpe, évêque de Smyrne, qu'on voit agenouillé à sa gauche. C'est lui qui transmettra l'amour de Marie à Saint Pothin. Lui-même l'a reçu de l'apôtre Jean, que vous voyez à l'extrême gauche, avec son auréole dorée. Car c'est à Jean que le Christ a confié Marie. Le culte marial ne quittera plus Lyon.
Et qui sont tous les personnages à droite de Pothin et du bateau ?
Et bien ce sont les Chrétiens de Lyon. D'abord Irénée, le deuxième évêque de Lyon, puis tous les évêques au fil des siècles. >
Il y en a un qui porte un bâtiment entre les mains.
C'est Sacerdos, avec la première version de l'Hôtel Dieu.
Et vers la balustrade, on dirait qu'un autre tient une maquette de la basilique.
C'est le cardinal Coullié. Celui qui a consacré la basilique.
Tiens, il y a un homme qui est en violet alors que les autres sont en rouge ?
Bien vu ! Monseigneur Ginoulhiac. C'est lui qui a fait le voeu de 1870. Mais il n'a jamais été cardinal, donc, pas de rouge.
Revenons à une vision d'ensemble de la mosaïque. On voit comme un vide au centre, près de Pothin. En fait cela correspond à un événement majeur dans l'histoire de l'Eglise de Lyon...
Les martyrs n'est-ce pas ?
Oui, ils sont représentés autour de Marie. 48 martyrs, persécutés par les Romains en 177, lapidés, décapités ou jetés aux lions.
On exige d'eux qu'ils renient leur foi. Mais ils préfèrent mourir plutôt que de se détourner de Dieu. L'exemple le plus emblématique, c'est Blandine. La troisième en partant de la droite, elle a une tête de taureau sous les pieds, symbole de sa mise à mort.
Le nombre de martyrs était très important par rapport à la dimension de l'Eglise à l'époque. L'Eglise a vraiment été décimée, un chrétien sur dix a été éliminé.
Soeur Claudine Collinet nous révèle le sens de cette mosaïque...
Ce que la mosaïque veut célébrer c'est le dynamisme de l'Eglise de Lyon, et je pense que ce dynamisme très fort vient des martyrs, qui dans les tous premiers temps de l'Eglise de Lyon ont su donner leur vie pour le Christ, et donc être à l'origine de cette force de l'Eglise de Lyon. C'est " Arthuvien " qui a dit, " sanguis martyrum, semen christianorum ", ce qui veut dire le sang des martyrs est semence de chrétiens.
Les noms des martyrs sont inscrits au-dessus de leur tête. On les connaît grâce à une lettre " aux églises d'Asie et de Phrygie ", écrite par les chrétiens qui ont assisté à ce drame.
Et Marie ? On n'a pas encore parlé d'elle...
Ecoutons Soeur Collinet...
Cette Marie-là est très orientale parce qu'elle est en majesté, dans l'or, elle ne touche pas l'enfant Jésus, elle se contente de le présenter. Mais elle est déjà très présente et très importante dans l'église de Lyon. Nous, on la représente à la crèche, c'est la maman qui materne son bébé, il y a toute une tendresse humaine qu'on fait apparaitre dans Marie mais qui, à cette époque-là, n'apparait pas. Elle est le trône de la sagesse, l'enfant Jésus n'est pas un bébé ordinaire, c'est Dieu, c'est la sagesse de Dieu et Marie a vis-à-vis de cet enfant infiniment de respect.
On voit aussi sur la colline, un colisée, un panthéon, des aqueducs...
On a voulu représenter le lien très fort que Rome entretenait avec Lugdunum.... On a donc replacé les monuments de la Rome antique sur la colline de Fourvière.
Pour d'autres explications sur cette mosaïque et l'histoire de la chrétienté à Lyon, adressez-vous aux guides bénévoles, leur bureau est juste en dessous.
Retour haut de page