Le quartier des Etats Unis à Lyon, une utopie Réalisée >

Boulevard des Etats-Unis - Les espaces collectifs

Version mobile
English

Boulevard des Etats-Unis - Les espaces collectifs

Chaque appartement est donc conçu comme la partie d'un tout.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Boulevard des Etats-Unis / Les espaces collectifs
Nous sommes devant vous le boulevard des Etats-Unis...
Mais au fait, savez-vous pourquoi on l'appelle ainsi ?
En hommage aux Américains, sans doute ?
Oui : à leur entrée en guerre comme allié en 1917. C'est cette année-là qu'Edouard Herriot commande à Tony Garnier la création de ce quartier.
A l'époque bien sûr, il n'y a ici que des champs et quelques maisonnettes ça et là.
Mais revenons à la structure du quartier, de part et d'autre du boulevard.
On voit que c'est très symétrique, qu'il y a bien cette sectorisation chère à Tony Garnier.
Oui et l'architecte lyonnais a beaucoup réfléchi à l'organisation des espaces collectifs...comme tous les autres architectes du réseau des Utopies réalisées.
C'est vrai, il y a toujours cette volonté de trouver un équilibre entre la sphère individuelle et la sphère collective....
Le Corbusier résume bien la pensée moderne, en empruntant une métaphore à la biologie :
Citation Le Corbusier
" L'ensemble ne vit que par la cellule, la cellule prend son efficacité du fait qu'elle est admissible dans l'ensemble ".
Chaque appartement est donc conçu comme la partie d'un tout. Et pour passer du privé au public, Tony Garnier a fait preuve d'ingéniosité... La transition entre les deux se fait par les cours dans chaque groupe d'immeubles.....
Fatima Azzhara-Khoubba vit dans le quartier depuis son enfance.
L'ouverture au niveau déjà de l'architecture, on a quand même des cours intérieures, y avait à l'époque les portes des allées étaient ouvertes donc on pouvait circuler, ce qu'on aimait bien c'était passer à vélo d'une allée à une autre.
Ces cours sont vraiment conçues comme des moteurs de convivialité dans le quartier. Tony Garnier a même dessiné les bancs et les pergolas. Et des décennies plus tard, les espaces collectifs restent plébiscités par les habitants. Parmi d'autres la place du 8 mai près d'ici :
" Il faut passer l'été dans le quartier des Etats-Unis pour voir, donc à partir de 7h du soir jusqu'à minuit les familles se regroupent sur cette place, en plus elle est très bien éclairée donc les gens profitent de l'espace. et puis après dans chaque cour, y a ces longs bancs et donc vous avez même chose des mamans les unes à coté des autres et des enfants qui jouent. Donc dans le quartier l'espace, l'espace de jeu permet aussi de communiquer. Les voisins, les enfants communiquent les uns avec les autres. C'est un quartier où on est obligés de se rencontrer, on ne peut pas s'éviter. "
A vous de faire l'expérience, et de voir si vous rencontrez des habitants du quartier !
Pour écouter le prochain commentaire, traversez le boulevard et continuez rue Jean Sarrazin, jusqu'au square René et Madeleine Caille. Vous y trouverez des bancs et des jeux pour enfants.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page