Votre circuit
Rhône
Lyon
Dans la cité rêvée de Tony Garnier : ni église, ni prison, ni même de commissariat de police.


J'ai compris pourquoi la salle de spectacle lyonnaise " la Halle " s'appelait Tony Garnier.

Cécile Mathy

Le quartier des Etats Unis à Lyon, une utopie Réalisée

Version mobile
English
  • Le quartier des Etats Unis, une Utopie Réalisée

    1. Le quartier d...

  • Tony Garnier, un précurseur

    2. Tony Garnier,...

  • Les conditions de vie au début du XXe siècle

    3. Les condition...

  • Herriot-Garnier : l'accord parfait

    4. Herriot-Garni...

  • Le plan des années 1920

    5. Le plan des a...

  • Boulevard des Etats-Unis - Les espaces collectifs

    6. Boulevard des...

  • La rénovation du quartier

    7. La rénovatio...

  • Les premiers immeubles des années 1920

    8. Les premiers ...

x

La cité idéale de Tony Garnier

Des immeubles à taille humaine, sains et propres. Des commerces, des écoles, un hôpital. Des rues parallèles, perpendiculaires, une organisation à angle droit. De l'ordre, des zones, des secteurs. Presque un totalitarisme. Une révolution de l'urbanisme.

Modeste. Acharné. Rebelle. Et Rêveur. Je vous présente Tony Garnier. Architecte. Mais d'où lui est venue cette idée ? De son enfance ? Sûrement. Un milieu modeste. Tony Garnier est fils de canuts (les ouvriers de la soie à Lyon). Il a grandi

Incitations

Le quartier des Etats-Unis à Lyon fait partie du réseau des Utopies Réalisées : un réseau de sites conçus selon les règles de l'Architecture Moderne et tous basés en région Rhône-Alpes. Ils retracent l'évolution du mouvement, dont Tony Garnier a été précurseur.
dans la promiscuité, l'insalubrité, la misère. Alors très jeune, il décide de devenir architecte, sans doute pour changer le destin des siens, changer leurs conditions de vie. Tony Garnier est un jeune homme acharné : il obtient le Grand Prix de Rome en 1899, au bout de la sixième tentative ! Et là encore, il remet en cause les normes et la bienséance. A la Villa Médicis, alors qu'il doit étudier l'Antiquité, il dessine les plans de sa cité rêvée. Rebelle, ce Tony Garnier.    Les romans d'Emile Zola l'inspirent. Le maire de Lyon, Edouard Herriot l'aide en lui confiant les rênes de plusieurs chantiers, l'hôpital de Grange-Blanche ou la fameuse Halle qui porte encore son nom.    Mais LE projet de sa vie est ici : une cité de logements sociaux à taille humaine pour redonner leur dignité aux ouvriers. Pari réussi, semble-t-il. Entre utopie et réalité.

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Le saviez vous ?

Tony Garnier a été aussi l'architecte du stade de Gerland, le terrain de jeu de l'Olympique Lyonnais. L'une des tribunes porte d'ailleurs son nom : le virage Tony Garnier.
Version mobile
English
Retour haut de page

Photo de gauche : L'une des 25 fresques réalisées lors de la réhabilitation du quartier à la fin des années 90

Site partenaire Hôtel Lyon