Luxeuil-les-Bains >

Saint Colomban et le secret de Luxeuil

Version mobile
English Néerlandais Deutsch Italien

Saint Colomban et le secret de Luxeuil

La statue en bronze de Saint Colomban érigée en 1947, est l'oeuvre du sculpteur Claude Grange.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La statue en bronze de Saint Colomban érigée en 1947, est l'oeuvre du sculpteur Claude Grange. Mais regardez, elle s'anime et Colomban en personne s'adresse à nous 
Saint Colomban, voix réverbée, effet fantomatique : Chers amis, Bienvenue à Luxeuil-les-Bains, cité si chère à mon coeur où je fonde à la fin du 6e siècle mon dexuième monastère dans la région, ici sur le site gallo-romain de Luxovium. Mais faisons ensemble un grand bond dans le temps...
Liesse foule inauguration
Nous voilà transportés en... 1950 ! Ma statue est inaugurée en grande pompe sous la présidence de Monseigneur Roncalli, le futur pape Jean 23, et en présence de Robert Schuman, le Ministre des Affaires étrangères. Ecoutez la foule, près de 20 000 participants !
Liesse qui s'évanouit
Ces fêtes de Saint Colomban cachent un mystère : Le secret de Luxeuil-les-Bains !
Après la tragédie de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe cherche à se construire. L'inauguration de la statue de saint Colomban à Luxeuil sert de prétexte à Robert Schumann pour amorcer des débats internationaux autour d'une idée qui lui est chère : la création de l'union européenne ! Dans le plus grand secret, le ministre invite plusieurs chefs d'Etat étrangers, et les hauts dignitaires se rencontrent à l'Hôtel du Châtigny entre le 20 et le 23 juillet 1950. Ce colloque - le secret de Luxeuil-les-Bains - lance les premiers échanges pour une Europe unie !
Saint Colomban : Le Ministre n'a pas choisi Luxeuil et moi, Colomban, son saint patron, par hasard. Sous l'ère mérovingienne, je suis le premier à employer le mot Europe au fil de mes correspondances. On peut lire dans mes lettres adressées aux papes
Plume qui gratte le papier
Au Seigneur saint, au Père qui est à Rome le plus bel ornement de l'Eglise du Christ et comme la fleur auguste de l'Europe languissante, à l'éminent gardien, au maître dans la contemplation de Dieu et de ses anges, moi vil Colomban, j'adresse mon salut...
ou encore dans une autre missive
Plume qui gratte le papier
... Au très beau chef de toutes les églises de l'Europe toute entière !
Le projet du Chemin de saint Colomban met à l'honneur la dimension européenne. Cet itinéraire culturel et touristique reprendra le voyage du moine Colomban et de ses compagnons. Il reliera Le comté de Leinster, lieu de sa naissance puis la ville de Bangor, lieu de sa formation monastique en Irlande, à la ville de Bobbio en Italie où il s'éteint en 615. Ce chemin de 3200 km passera par l'Allemagne, la Suisse et bien sûr Luxeuil-les-Bains, la cité de Saint Colomban où il résida une vingtaine d'année. Son abbaye garde le témoignage de son oeuvre et de son rayonnement culturel et spirituel dans toute l'Europe.
Retour haut de page