Luxeuil-les-Bains >

La maison François 1er

Version mobile
English Néerlandais Deutsch Italien

La maison François 1er

Une belle demeure à la mémoire vacillante

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
LA MAISON FRANÇOIS 1er
[J'ai la mémoire qui flanche par Jeanne Moreau]
Cette belle demeure du centre de Luxeuil-les-Bains est frappée d'amnésie. Elle ne sait plus pourquoi elle se nomme La Maison François 1er !
Est-ce à cause du célèbre roi de France ?... Impossible ! Au 16e siècle, la terre de Luxeuil appartient au comte de Bourgogne qui n'est autre que l'empereur Charles Quint, l'ennemi juré de François 1er !
Cette maison, a-t-elle été la résidence du seigneur abbé François 1er de la Palud, issu d'une illustre famille de Franche-Comté ?... Impossible encore ! Son origine aristocratique et sa fonction ecclésiastique sont incompatibles avec l'activité commerciale du rez-de-chaussée !
Dans ce cas, le nom de cet hôtel particulier ne supposerait-il pas qu'il a été construit à la Renaissance ?...Sa décoration est tout à fait dans le style de la première moitié du 16e siècle !
Le mystère reste entier.. Tant pis ! Observons le rez-de-chaussée...
[Ambiance rue animée d'antan - charrette, cheval - voix]
Le passage couvert séparé de la rue par trois arcades abritait à l'origine deux ou trois commerces. Grâce à lui, le chaland se trouvait protégé des intempéries et des risques liés à la circulation des chevaux, des bêtes de somme, des chariots. Vous avez vu ?... Sous les arches en anse de panier, un muret forme une banquette ! De nombreuses demeures comme celle-ci bordaient autrefois cette voie. La Maison François 1er est la dernière...
[L'Orchestre Du Roi Soleil de Jean-Baptiste Lully. Reprise de cette mélodie du POI3 (Maison du cardinal Jouffroy) pour assurer une homogénéité sonore dans la visite des hôtels particuliers.]
Levons les yeux...
La façade principale, toute en pierre de taille, est divisée en trois travées. Vous avez remarqué ?... Celle de gauche est plus large que les deux autres. Le compartimentage de la façade est marqué à l'horizontale par de larges bandeaux à doubles corniches et, à la verticale, par un jeu de colonnes. Avec le rythme régulier des larges fenêtres, l'homogénéité de la façade est assurée.
Cet équilibre répond aux principes énoncés par Vitruve, un architecte romain de grand renom au 1er siècle avant Jésus-Christ. Son traité De architectura, redécouvert au 15e siècle par les artistes italiens, a été la bible des architectes de la Renaissance. Vitruve écrit :
[Avec emphase]
[Vitruve] : Les vertus de l'architecture sont l'ordre, la disposition, la proportion, la symétrie !
Malgré sa qualité architecturale et ornementale avec ses feuillages, ses grotesques, ses mascarons placés sur les arcades, la Maison François 1er a créé la polémique. Précisons qu'au 19ème siècle, on prône l'alignement des habitations en ville. Heureusement, lors d'un passage à Luxeuil en 1856, Napoléon III fait prendre les dispositions nécessaires pour sauvegarder l'immeuble.
[J'ai la mémoire qui flanche par Jeanne Moreau reprend doucement...]
Même si cette maison a la mémoire qui flanche, elle est encore aujourd'hui... belle et bien là !
Retour haut de page