Luxeuil-les-Bains >

L'eau a Luxeuil-les Bains

Version mobile
English Néerlandais Deutsch Italien

L'eau a Luxeuil-les Bains

Les destins du canal du Morbief et de l'étang de la Poche

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'eau à Luxeuil-les-Bains
Le canal du Morbief et l'étang de la Poche témoignent du passé industriel de Luxeuil-les-Bains. Au fil de l'eau, au fil du temps, voici leur histoire...
[Musique répétitive (Philippe Glass) qui remonte à chaque changement d'époque]
Au Moyen Age , en 1290, l'abbé Thiébaut de Faucogney fait creuser le canal du Morbief afin de détourner l'eau de la rivière du Breuchin pour l'amener jusqu'à l'abbaye. Mor fait référence à la pente légère du canal, et Bief signifie canal d'irrigation.
[Eau qui coule]
40 ans après la construction du canal, l'étang de la Poche voit le jour. Il constitue une réserve d'eau vitale pour faire tourner la roue des moulins, fournir du poisson et protéger les remparts de la ville.
En 1706, l'abbaye acquiert la parcelle de terrain entre le monastère et la rue des Lavoirs. Une partie du Morbief est détournée pour irriguer ce nouveau terrain.
[remontée musique]
Aux 12e et 13e siècles, les religieux font bâtir un moulin à eau sur l'emplacement de l'actuel parking de la rue des Lavoirs.
[Eau qui coule]
Les moines entretiennent le canal jusqu'en 1789. Après la Révolution, l'utilisation du Morbief revient à la ville. Elle est heureuse de l'utiliser, mais... rechigne à l'entretenir !
De nombreux lavoirs poussent dans Luxeuil ! Lieux de sociabilité et de commérages, ils sont aux femmes ce que le café est aux hommes ! Ils donnent son nom à la rue des Lavoirs. À l'entrée de cette rue, on devine encore aujourd'hui l'emplacement d'un lavoir. Amusez-vous à le découvrir !
[remontée musique]
Avec la Révolution industrielle, au début du 19e siècle, les eaux du Morbief sont utilisées par les citadins mais aussi par les tanneurs. En 1832, l'étang de la Poche accueille une filature. À l'est de Luxeuil, autour d'un autre moulin, se forme un nouveau quartier industriel. Il s'agit des actuelles rue des Cannes et rue des Tanneurs.
Le canal du Morbief est souvent un sujet de discorde. L'un des propriétaires du moulin de la Poche va jusqu'à régler le débit du canal en fonction des besoins de son entreprise. Cet acte pour le moins égoïste entraîne régulièrement des inondations rue des Cannes !
Luxeuil ne compte plus les plaintes et les procès entre voisins et industriels concurrents. En 1858, la ville crée un Syndicat des Eaux qui régularisera l'utilisation du canal !
[remontée musique]
Au 20e siècle, avec l'arrivée de l'électricité et de l'eau à domicile, l'intérêt du canal tombe en désuétude. Mais, dans les années 1970, certains Luxoviens utilisaient encore les eaux du Morbief !
[Eau qui coule]
Et aujourd'hui, le canal du Morbief et l'étang de la Poche invitent les promeneurs à une balade verdoyante dans Luxeuil-les-Bains, ville d'eau par excellence !
Retour haut de page