Longwy >

Le Parc des Récollets

Version mobile
English Deutsch

Le Parc des Récollets

Longwy a connu une véritable épopée thermale. Tout est parti d'une source qu'on a fait jaillir, sans le vouloir...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous entendez ce bruit ? Ce sont les arbres du Parc des Récollets, à Longwy-Bas.
Et celui-ci ? De l'eau, bien sûr. Pour rappeler que ce parc est l'un des derniers vestiges de l'aventure thermale que Longwy tente, entre 1909 et 1921.
Une aventure thermale ? A Longwy ? Mais est-ce possible ?
Un hasard... Au début du 20e siècle, le Comte de Saintignon creuse les couches profondes du sol de la région, pour y trouver de la houille. Sauf que le forage n'atteindra jamais son but mais fera jaillir, au niveau du parc, une source d'eau abondante et d'excellente qualité ! On la nomme " Eau des Récollets ", en référence à l'ancien couvent, tout proche. Une eau qui arrive à l'air libre à une température de 24° et un débit estimé à 15 mètres cube par heure ! Cela donne des idées...
Et ensuite alors, que se passe-t-il ?
A partir de 1909, l'eau est commercialisée. Une usine d'embouteillage et un magasin de stockage voient également le jour. Longwy prend progressivement la forme d'une cité thermale, avec son grand hôtel - l'actuel l'hôtel de ville - et, juste à côté, son Etablissement thermal.

Et le parc, que devient-il ?
Un parc d'agrément, baptisé " Parc des Récollets ". Un havre de paix pour les curistes, dans une ville où cohabitent établissements thermaux et usines sidérurgiques, c'était tout de même un peu étrange, il faut l'avouer... ! Mais ce parc est à l'époque bien plus grand qu'aujourd'hui, car si la partie aménagée à la française existe toujours, celle à l'anglaise a été vendue, pour être lotie.
Et l'eau en bouteille, dans tout ça?
Et bien la Première Guerre mondiale, puis le décès du Comte de Saintignon, en 1921, mettent un terme à l'épopée thermale de Longwy....
Un terme définitif ?
Ca, on se sait pas...
Retour haut de page