Longwy >

Le Longwy souterrain

Version mobile
English Deutsch

Le Longwy souterrain

Visite des souterrains longoviciens. Car face l'ennemi, la défense se passe aussi sous terre...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous découvrez le Longwy " du dessus ". Mais connaissez-vous le Longwy " du dessous " ? Car il s'en passe, des choses, sous les remparts de la ville...
Il faut dire que Vauban disposait des poudrières dans ses cités fortifiées. Longwy ne déroge pas à la règle et en avait deux : une petite, au Sud-Ouest, près de la Porte de France ; et une grande, au Nord-Est, dans le bastion Saint-Martin. Là où l'on trouve aussi une casemate en croix unique...
Mais revenons à notre poudrière. A l'origine, elle est à l'air libre. A la fin du 19e siècle, on la recouvre d'une couche de terre de 3 à 5 mètres. Mais ce n'est pas que cela, qui fait sa particularité...
C'est sa voûte, en arc brisé : rare et beaucoup plus résistante face aux bombardements.
Et donc ceux qui sont à l'intérieur de la poudrière, ils prennent des risques, non ?
Oui. Mais des mesures de sécurité sont appliquées : un éclairage indirect pour éviter tout contact entre poudre et flammes, des huisseries en bronze pour éviter le frottement du métal et les étincelles, et le port de sabots en bois.
Et on peut visiter cette poudrière ?
Oui ! L'Office de Tourisme organise des visites guidées. Il suffit de s'inscrire !
Mais restons sous terre, du côté du Square des Droits de l'Homme, qui cache sous ses pieds les vestiges de belles galeries de contremines. Entre 1862 et 1866, quatre galeries de contremines sont creusées sous terre, taillées dans le roc : au total, trois de 60 mètres de long et une autre, plus petite. Mais au fait... une contremine, vous savez ce que c'est, exactement ?
C'est une galerie construite par l'assiégé. Elle permet d'écouter l'avance de l'ennemi, de déjouer la mine qu'il a creusée ou même d'empêcher sa progression en surface...
Ces galeries de contremines sont aujourd'hui dans un remarquable état de conservation. Vous pouvez les visiter lors des journées du patrimoine.
Retour haut de page