Loigny la Bataille >

L'église

Version mobile
English Deutsch

L'église

Il est considéré comme l'un des plus important mémorial dédié à la guerre de 1870 en France.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes au milieu de l'église saint Lucain.
Cet édifice néo-roman a été construit en souvenir de la bataille du vendredi 2 décembre 1870.
Il est considéré comme l'un des plus important mémorial dédié à la guerre de 1870 en France.
L'ancienne église qui avait servi d'abri aux soldats mourants et aux blessés avait été criblée de balles et d'obus. Elle se trouvait à 2 pas d'ici, sur la place.
Imaginons Loigny et son église quelques jours avant la bataille.
Il suffit d écouter Antoine Bruneau, membre de l'Association des Amis de Loigny oe de Sonis
" L'église de Loigny, c'était la petite église typique de Beauce qu'on peut croiser dans tous les villages autour. Avec à l'époque son petit cimetière, autour de l'église. Le village de Loigny a brûlé à peu prés à 80 %.
Aujourd'hui lorsqu'on voit Loigny avec les nouvelles routes ... Parce qu'à l'époque l'autoroute n'existait pas, on se demande ce qu'on venait faire ici mais en fait à l'époque Loigny était à la croisée de deux chemins de communications importants. L'un allant d'Orléans à Chartres, et puis une voie de communication allant de Châteaudun à Paris. Donc Loigny était tout simplement un noeud de communication. Voila pourquoi les armées françaises et les armées des Etats Allemands se sont rencontrées ici. "
Un an après la bataille, on décide la construction d'une nouvelle église.
Et Loigny est devenu une terre de souvenir. On vient ici de la France entière et de toute l'Europe. Les familles de soldats tombés lors de la bataille viennent se recueillir. Prier et se souvenir de la guerre...
" Tout de suite, c'est le souvenir. Ca a été quelque chose qui a été très important dès le lendemain de la bataille puisque le curé de la Paroisse va aller recueillir les souvenirs de la bataille en allant dans les fermes, réunir les souvenirs de la bataille pour en faire un lieu de mémoire. Rapidement, les combattants de Loigny vont lui écrire, donc on a énormément de lettres qui nous restent de cette correspondance. Les familles vont venir se recueillir sur les lieux, ou sont tombés leurs hommes, que ce soit des familles françaises ou allemandes.
Observez autour de vous... au dessus de vos têtes. Les lustres. Ils sont composés de cartouches, de pointes et de plaques de casques allemands, de baïonnettes. ...
Le militaire et le religieux sous un même toit. Monseigneur Robert, natif de Loigny a toujours connu ce mariage inattendu :
Les lustres sont faits avec des épées retournées, avec des balles ... un rappel constant de ce qui a été vécu sur place. Ce n'est pas surprenant qu'on donne une nouvelle destination à des objets qui étaient des objets de guerre à ce moment là. Des objets qui servaient à la guerre et qui deviennent au contraire décor dans une église, pour porter le luminaire, moi ça ne me choque pas. Parce que les épées ne sont plus en mesure de servir à la guerre.
Regardez les bancs. Certains sont plus courts que les autres, ce sont ceux qui étaient déjà en place le jour de la bataille.
Et puis en examinant les vitraux, vous remarquerez certainement un point commun. Bien sûr chacun représente un saint : St Louis, St Pierre et même le Pape Pie 9. Mais surtout, à chaque fois, y figure la bannière du Sacré Coeur qui avait été hissée lors de l'affrontement.
Retour haut de page