Limoges : la porcelaine dans tous ses états >

Technopole E.S.T.E.R.

Version mobile
English

Technopole E.S.T.E.R.

Si la porcelaine de Limoges revendique une tradition de plusieurs siècles, elle continue d'évoluer et regarde droit vers le futur...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la soucoupe volante de la Technopole Ester ...
Si la porcelaine de Limoges revendique une tradition de plusieurs siècles, elle continue d'évoluer et regarde droit vers le futur. Comme le prouve ce bâtiment en forme de soucoupe volante créé en 1993 par l'architecte Yves Bayard !
Fabrice MACQUET, Délégué général d'Ester nous attend dans la soucoupe volante.
La philosophie d'une technopole, c'est d'avoir sur un même site des étudiants, des chercheurs et des entrepreneurs. Il y a un parc de 200 hectares et un bâtiment central qu'on appelle souvent la soucoupe qui est un bâtiment rond en forme d'assiette qui favorise les échanges avec un point de convergence qu'est le forum. La technopole de Limoges a été fondée sur quatre domaines de compétences forts que sont les céramiques, matériaux et traitement de surface, l'électronique et les télécommunications, l'eau et l'environnement, les biotechnologies santé. Et deux de ces pôles ont été labellisés pôle de compétitivité.
La céramique est utilisée dans des secteurs inattendus, par exemple dans le domaine médical, nous voyons apparaître de nombreuses prothèses : des prothèses de genou, des prothèses de hanche. Également, on arrive à reconstituer une boîte crânienne en céramique. Dans le domaine de l'environnement, on voit de plus en plus apparaître des pots catalytiques qui utilisent des filtres à polluant en céramique. On le voit également, les traitements de surface en céramique sont très résistants et des nez de fusée ont ces revêtements en céramique. Et par exemple, pour l'anecdote, le groupe Legrand a commencé dans les arts de la table et, suite à un incendie, a développé ses activités dans les isolants électriques.
La technopole de Limoges abrite aussi le Centre Européen de la Céramique. Vincent COLLINS , Directeur du Pôle Européen de la Céramique, nous explique son rôle
Le Centre européen de la Céramique est un lieu où vont se retrouver les deux laboratoires de recherche en céramique de Limoges qui représentent 30% de la recherche en France et l'unique école d'ingénieur en céramique en France.
Le rôle du Centre européen de la céramique va être de monter des projets ou les industriels de toute l'Europe et les laboratoires de toute l'Europe mettront en commun leurs compétences pour créer de nouveaux produits à base de céramique.
Le futur, le présent et le passé qui se mêlent à Limoges ne cessent d'inspirer les artistes. Le grand écrivain Jacques Chardonne décrit la ville de la porcelaine dans son roman Les destinées sentimentales
Retour haut de page