Limoges : la porcelaine dans tous ses états >

Manufacture Bernardaud

Version mobile
English

Manufacture Bernardaud

La vaisselle de Bernardaud orne les tables les plus prestigieuses du monde entier.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant l'entrée du magasin d'usine Bernardaud.
Dès son arrivée de Chine au temps de Marco Polo, l'or blanc envoûte les Européens. Au 16 e et 17 e siècle, le fin du fin est de déguster les boissons chaudes exotiques ( Le thé, le café et le chocolat).
De les savourer dans des tasses réalisées avec un matériau raffiné, élégant et fascinant : la porcelaine ! Dans les Commentaires sur l'Esprit des Lois , Condorcet écrit :
Peu m'importe qu'il y ait du sucre aux Indes, de la porcelaine à la Chine, du café en Arabie : il faut qu'on me l'apporte !
L'histoire de la porcelaine est une aventure humaine liée à la ville de Limoges comme nous l'explique l'historien Philippe Grandcoing :
Vers 1766, on découvre des gisements de kaolin à côté de Saint-Yrieix. Au départ, l'idée, c'est que ce kaolin alimente les manufactures royales de Sèvres. Mais l'intendant de l'époque, Turgot, va vouloir qu'il y est une manufacture à Limoges. Elle est créée en 1771. Elle va se développer. Elle va connaître des vicissitudes. Elle est devenue manufacture royale avant la Révolution, mais cette révolution va lui porter un coup très dur en la privant d'une grande partie de sa clientèle plutôt aristocratique.
On surnomme la ville Limoges la Rouge pendant la révolution industrielle et au 20 e siècle à cause de la lueur des fours qui embrase le ciel jour et nuit. Philippe Grandcoing nous en dit plus :
? son apogée dans les années 1900, la porcelaine emploie à Limoges à peu près 13 000 personnes. Ça permet à la ville de connaître une formidable croissance démographique passant de 20 000 à 10 0000 habitants en l'espace d'un siècle. Ces ouvriers sont véritablement des prolétaires issus de la campagne sans tradition ouvrière. Mais éduqués par les artistes en porcelaine, ils vont très vite acquérir une conscience de classe d'où une combativité très forte alimentée aussi par la pénibilité des conditions de travail et des salaires très bas, notamment pour les femmes et les enfants car l'industrie emploie beaucoup de femmes et d'enfants. D'où la naissance par exemple en 1895 de la CGT, d'où des conflits sociaux très durs les grèves du printemps 1905 qui virent l'affrontement entre les grévistes et l'armée qui firent un mort.
Gustave Emmanuel Clancier, le célèbre poète limougeaud auteur du Pain noir , écrit dans un texte intitulé Complainte de l'ouvrier
Bel ouvrier de la misère
Prends ton quignon, va donc au bois,
Eh ! Vieux n'écoute pas les voix :
Le souvenir à quoi ça sert
Bel ouvrier de porcelaines
Bel ouvrier des hauts-fourneaux
Bel ouvrier sans peur ni haine
Bel ouvrier c'était trop haut
La manufacture Bernardaud est créée en 1863. La tradition filiale est de mise dans cette manufacture car elle se transmet de père en fils jusqu'à nos jours.
Si la vaisselle de Bernardaud orne les tables les plus prestigieuses du monde entier depuis des siècles, la manufacture collabore aujourd'hui avec des artistes et des designers contemporains.
Retour haut de page