Lille : flânerie dans la vieille ville >

Palais Rihour

Version mobile
English

Palais Rihour

Le palais a été ravagé par un incendie en 1916.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le palais a été ravagé par un incendie en 1916. Seuls, la chapelle et l'escalier d'honneur ont échappé au sinistre. Ces vestiges rappellent le faste des ducs de bourgogne quand ils régnaient sur Lille.
Au 15ème siècle, Philippe Le Bon décide la construction du palais. Face à la Grand' Place, il devra montrer toute la puissance du duc. 20 ans plus tard, son fils Charles le Téméraire achève ce bâtiment de style gothique.
On a vu ici des fêtes éblouissantes : tournois, processions, fêtes et le célèbre Banquet du voeu du faisan.
Alors, ça ce passe le 17 février 1454. 2 mois avant, Philippe Le Bon, le duc de Bourgogne a reçu une lettre du pape, qui l'implore, lui et ses chevaliers, de repartir en croisade pour libérer Constantinople. On décide de réunir tous les chevaliers d'Europe. On a tendu dans la salle du banquet de somptueuses tapisseries. Des vases d'or et d'argent resplendissent sur les tables. Il y a même un lion vivant accroché là, à une colonne. Les convives s'installent. Le repas est servi sur des plats qui descendent du plafond sur des chariots d'or. Philippe Le bon préside le banquet.
Mais voilà qu'un géant rentre dans la salle, conduisant un éléphant. Et sur cet éléphant, une tour, et au sommet de cette tour, une femme. Elle commence alors une longue complainte sur les infidèles, et implore le secours du duc et de ses chevaliers. C'est là qu'apparaît un personnage appelé Toison d'or. Il amène un faisan vivant, orné d'un collier d'or et de pierreries.
La coutume voulait que pour les grands festins on offre un oiseau aux seigneurs pour qu'ils puissent faire un voeu. Toison d'or fait donc le tour des convives et chaque prince et seigneur promet de partir en croisade. Et la fête reprend de plus belle.
Pour finir, personne n'est parti, mais le monde occidental a vécu ici une de ses plus belles fêtes, dont on parla encore longtemps dans les chroniques.
Les ducs de bourgogne ont régné 100 ans sur Lille.
En effet, Lille a d'abord été capitale de la Flandre, puis bourguignonne, puis Habsbourgeoise. Au 16ème et 17ème siècle elle est ensuite rattachée aux Pays-Bas espagnols. C'est l'âge d'or de la ville.
En 1667, Louis 14 devient maître de la cité. Lille est dorénavant française, pour le meilleur et pour le pire.
Retour haut de page