Lille : flânerie dans la vieille ville >

Grand' Place

Version mobile
English

Grand' Place

La Grand'place a toujours été le rendez-vous des lillois, pour se retrouver, faire la fête ou pour la braderie.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la grand'place , aux pieds de la colonne et de la déesse
C'est comme ça qu'on appelle cette statue ici. Elle commémore la victoire de la ville contre les Autrichiens qui assiègent Lille en 1792. Malgré les bombardements acharnés de 30 000 boulets, la population résiste héroïquement.
Vous comprenez pourquoi je tiens dans ma main droite un boute feu ? Il sert à allumer les canons. Au premier boulet ennemi, la ville répond au feu par le feu. Et ma main gauche désigne la réponse de la municipalité à l'assaillant. Elle est inscrite sur mon socle.
En ce qui concerne mon visage, vous êtes nombreux à vous interroger. Non je ne suis pas en colère. Mais le sculpteur qui m'a conçue oe Bra - voulait que ma bouche exprime "toute la résolution" de la résistance lilloise... et si je fronce les sourcils, c'est l'obstination et le courage qu'il faut lire.
Oui ! ... Je suis la Lille républicaine !
Après les combats, les pertes matérielles sont énormes mais cet épisode resserrera durablement le lien de la ville avec sa patrie la France.
Avez-vous remarqué sur la droite de la place, le bâtiment de la Voix du Nord ? en haut ? 3 autres femmes dorées nous dominent. Elles représentent les 3 provinces de la région : L'Artois, la Flandre et le Hainaut.
La voix du Nord, c'était un journal clandestin de la résistance. Pensez donc, son premier numéro est paru le 1 er avril 1941 ! En pleine occupation ! Et à l'époque, même trouver du papier c'était difficile.
Mais, aujourd'hui... c'est quand même le deuxième quotidien de presse régionale en France...,
A coté de la Voix du Nord, à droite, c'est le théâtre.
Ce bâtiment de style classique appelé la grand'garde date de 1717. A l'époque, c'est le logement des soldats du roi.
C'est que Lille était tout juste française, alors le roi préférait faire surveiller la population....
On reconnaît d'ailleurs dans le fronton au dessus de l'horloge, le soleil de Louis 14. Et de part et d'autre les armoiries de France et de Lille.
La Grand'place a toujours été le rendez-vous des lillois, pour se retrouver, faire la fête, pour le marché de Noûl ou la braderie.
Ah, la braderie, chaque année, c'est toute la ville qui est en effervescence.
La tradition date du moyen âge, quand les valets-tisserands avaient obtenu le droit de vendre les vieux habits et objets de leurs maîtres une fois par an.
Chaque année, 2 jours de folie à Lille. Imaginez, plus de 2 millions de visiteurs, plus de 200 km de trottoirs occupés par les vendeurs. On brade, on troque, on marchande jour et nuit !
Et puis si vous êtes bradeux vous n'échapperez pas à la moule frite. Des montagnes de coquillages vides s'élèvent dans les rues.
Cette grande place depuis le moyen âge, est vouée aux grandes foires et au commerce. Le bâtiment coloré face à nous, la vieille bourse, en est le symbole fastueux. Elle date du 17 ème siècle. Elle est composée de 24 maisons de commerce, entourant un cloitre. Les portes ornées de lions des Flandres mènent à une petite cour qui accueille aujourd'hui les bouquinistes. L'intérieur est orné des bustes de personnalités qui ont servi la cause du commerce, de l'industrie et de la science. français .
Regardez bien, il y a Pasteur. Les brasseurs de bière l'avaient fait venir à Lille pour travailler sur la fermentation. Après, il a été le premier doyen de la faculté des sciences.
Retour haut de page