A la découverte des rues insolites de Paris >

Rue marie Stuart

Version mobile
English

Rue marie Stuart

Elle porte le nom d'une reine au destin tragique.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La rue Marie Stuart
Nous sommes au 16ème siècle.
1542.
Marie de Guise vient de mourir en couche.
Sa fille Marie est la nouvelle reine d'écosse... elle a ...7 jours.
? l'âge de 6 ans, on la fiance au futur roi de France, François 2. Mais celui-ci meurt un an seulement après leur mariage. Marie doit alors retourner en Ecosse. Son règne va être chaotique pendant une quinzaine d'années, et elle finit par demander l'asile en Angleterre. Mais là, elle sera emprisonnée, mise au fer pendant 18 ans, puis décapitée.
A votre avis, quel est le monarque Anglais qui signe l'exécution de Marie Stuart ? C'est Elizabeth 1ère !>
Voici ce que relate une chronique du 18e siècle : >
La belle et bonne reine de France Marie Stuart, passant pour la première fois dans cette rue, en demanda le nom. Comme il était impoli de le prononcer à ses chastes oreilles, on transforma " Tire Vit " en " Tire Boudin " et cette appellation demeura à la rue.
Et ce qui est sûr, c'est que la rue porte le nom de la reine d'Ecosse depuis le début du 19e siècle. >
Sous Philippe Auguste le Capétien, les dames de petite vertu s'installent en dehors de la ville dans des baraques en planches.
Des planches qu'on appelle des " bordes " et les prostituées sont baptisées les " filles bordelières ". C'est de cette appellation que naît le mot " bordel ".
Au Moyen Age, les femmes publiques exercent leurs talents dans la plupart des quartiers de Paris aux noms de rues évocateurs : rue Brise miche, rue Trace Putain, rue Gratte Cul...
>Au fil des siècles, < Paris et de nombreuses villes françaises font construire des bordels publics financés par les deniers municipaux. Ils
deviendront plus tard " des maisons de tolérance ", ancêtres des maisons closes qui fermeront définitivement en 1946.
Mais les noms de rue restent...>
Retour haut de page