Les Rencontres d'Arles 2008 >

Cloître Saint-Trophime - Jérôme Puch

Version mobile
English

Cloître Saint-Trophime - Jérôme Puch

Vous voulez savoir pourquoi le couturier a souhaité montrer ces photos facétieuses ?

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
En montant vers l'étage arrêtez-vous à la mezzanine. Etonnante cette série de poloraïds non ? Le garçon qui s'exhibe fièrement avec ces top model, c'est Jérôme Puch, qui travaille avec Christian Lacroix sur les défilés. Vous voulez savoir pourquoi le couturier a souhaité montrer ces photos facétieuses ? Appuyez sur la touche étoile. *son Lacroix Puch
C'est pas du tout un photographe professionnel, c'est quelqu'un dont un jour j'ai découvert qu'il avait gardé absolument dans des boîtes précieusement, très bien archivé, tous les polaroïds qu'on fait quand il y a cette cérémonie qui de loin en excite beaucoup mais qui moi m'embarrasse parce que ça ressemble de loin soit à un marché aux esclaves ou un marché au bétail, même si on est en présence des plus grandes beautés de la terre, quand on fait venir toutes les jeunes filles nouvelles sur le marché, c'est un mot horrible mais c'est comme ça, dans les agences, quand on choisit, qu'on fait le casting du prochain défilé. J'ai découvert que Jérôme, chaque fois, avait fait une photo de lui-même avec chaque fille et donc, on peut retrouver de la période où elles étaient débutantes, jusqu'à la période où elles se sont avérées être parmi les icônes du moment, ces filles là avec cette beauté qui évolue et puis Jérôme en pilier central, fidèle, donc y'a cette note assez humoristique et effectivement ce regard sur les filles qui est très personnel, fiévreux comme ça avec une belle manière d'en parler toujours avec beaucoup de respect et bien sûr l'autoportrait avec toutes ces icônes qui est plus que tentant.
Retour haut de page