Les Rencontres d'Arles 2008 >

Atelier de Maintenance - Tim Walker

Version mobile
English

Atelier de Maintenance - Tim Walker

Cet artiste anglais le dit sans complexe, son univers c'est comme Alice, le pays des merveilles...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Un peu de rêverie maintenant avec Tim Walker...cet artiste anglais le dit sans complexe, son univers c'est comme Alice, le pays des merveilles, celui qui nous renvoie à l'enfance...esthète perfectionniste de la photo de mode, il laisse son imaginaire le guider vers des compositions où la beauté est omniprésente.
Pour écouter Tim Walker, appuyez sur la touche étoile.*son Walker
Chacun d'entre nous à son propre Pays des Merveilles. En tant que photographe j'ai appris à me prendre en photo et je crois que c'est ça qu'on regarde quand on regarde les photos, mon monde imaginaire. Comme enfant j'aimais les livres d'images et les histoires d'enfant et je trouve que ça se voit encore dans mes photos. Ca me vient naturellement. Ce travail me demande beaucoup de préparation, car les idées arrivent dans mon esprit et puis il faut les reconstruire, concrétiser. Deux ou trois jours sont parfois nécessaires pour créer l'environnement dans lequelle je veux prendre les photos. C'est très difficile de créer l'impression de l'imaginaire, quand je prends un mannequin en photo, elle devient comédienne, je l'aide à s'approprier le personnage qu'elle deviendra dans la photo. C'est très difficile de réussir du premier coup, mais une fois qu'on le réussit les suivantes sont plus faciles. Ma fascination pour les intérieurs vient du fait que je suis Anglais, évidement c'est plus facile de prendre les photos à l'extérieur car il y a de l'espace et la lumière est meilleure, mais en Angleterre la météo est si mauvaise, la pluie peut tomber à n'importe quel moment alors j'ai appris à prendre les photos à l'intérieur. Je suis très sensible à l'atmosphère, et l'élément clé des images c'est d'avoir une atmosphère qui me convienne.
Retour haut de page