Les Rencontres d'Arles 2008 >

Atelier de Maintenance - Jean Christian Bourcart

Version mobile
English

Atelier de Maintenance - Jean Christian Bourcart

Après la noce, il reste des dizaines de photos ratées, mal tirées. Il s'amuse sans méchanceté de ces poses ingrates

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Jean Christian Bourcart vit aujourd'hui à New York. Mais il n'oublie pas que son premier métier était photographe de mariage...Après la noce, il reste des dizaines de photos ratées, mal tirées, Jean Christian Bourcart fouille dans les poubelles du studio, trie, collectionne. Il s'amuse sans méchanceté de ces poses ingrates, de cette esthétique éloignée de la sienne, mais qui est celle d'inconnus dont il se sent proche. Pour écouter Jean-Christian Bourcart évoquer " le plus beau jour de la vie " et ses photos sauvées de l'oubli, appuyez sur la touche étoile. *son Bourcart
Elles étaient différentes souvent ratées, ce sont des invendus, destinées à la poubelle...c'est une sorte de comédie humaine, c'est du drame y'a du spectacle, soit des aspects comiques soit dramatiques, une sorte de reportage de la vie, et puis avec ces effets spéciaux, les photographes utilisaient des filtres coquins, prirent des double-expositions mais des fois ça marchait pas donc, c'est là où on a des personnages un peu fantômes ou alors ils se trompaient ils mettaient ils mettaient l'extérieur là où ça devait être l'intérieur ou vice versa...Moi ce qui m'intéresse c'est quand ça déraille un petit peu. Il ne s'agit pas d'être méchant, des fois les gens sont un peu caricaturaux ou quoi, mais ça c'est la réalité de la condition humaine. Je suis pas celui qui regarde les gens d'un point de vue complètement extérieur, je me sens aussi concerné ça pourrait être des gens de ma famille ou mes voisins ou même moi qui me suis marié qui ait eu des photos de mariage. En temps que photographe de commande on est toujours dans des situations où on deale avec des esthétiques qui sont pas forcément les nôtres et donc on applique une certaine esthétique pas vraiment forcément dans son élément mais on fait ça parce que c'est un travail. Y'a en a une que j'aime beaucoup qui s'appelle " la marguerite " c'est un gros plan de personnages qui s'embrassent, c'est un montage avec un bouquet de fleurs et y'a le milieu de la marguerite qui est juste sur l'oeil de la mariée, c'est comme une sorte de masque vénitien qui donne une sorte d'étrangeté...effectivement c'est très kitsch mais c'est du mystère y'a de la douceur, je sais pas ça me plait, si on avait voulu faire exprès on aurait eu du mal. C'est un très bonne école la photo de mariage, il faut que toutes images soient vendables et puis on peut pas se permettre de rater la sortie, la signature... c'est une bonne école.
Retour haut de page