Paris : les monuments >

Arc de Triomphe

Version mobile
English

Arc de Triomphe

Vous allez voir que ce symbole patriotique a été confirmé par l'histoire.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant l'arc de triomphe.
1806. L'empereur Napoléon Bonaparte revient couvert de gloire de la bataille d'Austerlitz. " Je souhaite élever un monument qui célèbrera le courage de l'armée impériale, un monument à la gloire de la grande armée".
Vous allez voir que ce symbole patriotique a été confirmé par l'histoire.
Vous avez remarqué que 3 autres victoires napoléoniennes ont donné leur nom à 3 rues qui partent d'ici ?
Quand Napoléon divorce de Joséphine qui ne lui donne pas d'enfant, un mariage est arrangé avec Marie-Louise, fille de l'empereur d'Autriche. Mais en 1810 l'arc n'est pas terminé ! Qu'à cela ne tienne, le cortège nuptial fait une entrée triomphale sous...un trompe l'oeil ! Et oui, on a tendu des toiles peintes sur une charpente en bois pour créer une maquette grandeur nature de ce que sera l'édifice !

Plus tard, le projet est stoppé par la chute de l'empereur. Il ne verra jamais son arc de triomphe. C'est 30 ans après, le 29 Juillet 1836 que Louis-Philippe inaugure enfin cet édifice à la gloire de Napoléon.
?Avec ces quatre arcs je prétends alimenter le sculpture de France pendant 10 ans.. ? Malgré le souhait de Napoléon, il n'y aura qu'un seul arc. Mais ses 50 mètres de haut et ses 45 mètres de large en font l'un des plus grands dans son genre.
La construction est confiée à Jean François Chalgrin.
Pour découvrir la signification des sculptures qui ornent l'arc, appuyez sur la touche étoile
Bien. Placez-vous face à l'Arc de Triomphe. Les Champs-Elysées descendent derrière vous. .....Ca y est ? Vous y êtes ?
Alors commençons par le pilier de gauche.
Au pied, c'est la représentation du Triomphe par Cortot. Il célèbre le traité de Vienne signé après la victoire de Wagram en 1809.
Levez les yeux au dessus. Vous voyez le bas relief de forme rectangulaire ? Il illustre la victoire de Napoléon à Aboukir en 1799. C'est pendant la campagne d'égypte. Regardez, on voit Napoléon, victorieux sur son cheval, et un prisonnier se prosterne aux pieds de l'empereur en signe de soumission.
Au dessus, la frise qui couvre toute la largeur de l'arc montre le départ des armées françaises. Sur l'autre façade c'est leur retour.
Maintenant, redescendez sur le pilier de droite. A nouveau, un bas relief rectangulaire qui représente les funérailles du Général Marceau .
De l'autre côté, il y a aussi une belle représentation de la bataille d'Austerlitz. Mais restons encore face à ce pilier droit, parce qu'en dessous, vous avez l'une des pièces maîtresses du monument. C'est " le départ des volontaires " sculpté par Rude. Des générations d'écoliers la connaissent sous le nom de " la Marseillaise ". Sa dimension est imposante presque 12 mètres par 6 ! On y voit la Nation qui conduit les français au combat pour préserver leur liberté. La femme ailée représente l'esprit de la Liberté qui alarme la Nation de l'invasion ennemie.
Voilà. Quand vous ferez le tour, vous remarquerez certainement aussi tous les noms gravés sous l'arc, ce sont les généraux de l'armée qui ont pris part aux 128 batailles de Napoléon. Les noms de ceux qui sont morts au front ont été soulignés.
Bon allez je vous laisse. Il y a plein d'autres secrets à découvrir ici
Donc dès l'origine, l'Arc de triomphe est un emblème du patriotisme. Et les célébrations patriotiques continueront de se succéder.
Ça commence dès le 14 juillet 1919. Les troupes victorieuses défilent sous l'édifice. On y enterre un soldat anonyme en souvenir des héros de la première guerre, et à partir de 1923, la flamme du soldat inconnu brûle au centre exact du monument. Depuis, tous les jours, à 18h30, on ravive cette flamme immortelle.
Plus tard, le général de Gaule, arrive dans le Paris libéré et défile sur les Champs-Élysées en liesse. Il vient se recueillir sur cette tombe.
Si l'arc de triomphe pouvait parler, il vous raconterait aussi d'autres événements comme le retour des cendres de Napoléon Bonaparte le 15 décembre 1840 : le cortège passe juste sous l'Arc de Triomphe.
< extrait marche lugubre >Et aussi cette nuit de mai 1885. On veille le corps de Victor Hugo avant de l'emmener au Panthéon. Il est allongé sous ce " monceau de pierres sur un monceau de gloire " comme il le décrivait.
Il y a aussi, cet épisode plus drôle de l'histoire...
C'était en 1919, après la Grande Guerre ... C'est Godefroy, un aviateur qui réussit à passer sous la voûte avec son aéroplane. Sûr, que la maréchaussée était pas pour. Mais, pas dégonflé, notre " loustic " convoque quêques journalistes et même " un tourneur de cinématographe " ! En fait le message du gars était simple : il trouvait que l'aviation avait pas eu sa place dans le défilé de la victoire. Alors comme n'importe quel fantassin, y voulait passer sous l'arche. Et il l'a fait !
Enfin, . parlons un peu de la place de l'étoile. Elle est considérée comme le chef d'oeuvre d'Haussmann.
Pour en savoir plus sur la place de l'étoile, appuyez sur la touche....étoile.
En 1854, après la place de la Concorde et les Champs-Élysées, la place de l'étoile est réaménagée, sous l'oeil implacable du baron Haussmann.
- Rappelez-nous pourquoi le Baron Haussmann est si connu.
- Paris doit son visage actuel à l'action du Baron Haussmann. Il est préfet de 1853 à 1870 sous Napoléon 3. L'empereur veut faire de Paris une ville moderne.
Haussmann crée des percées, ces grandes avenues rectilignes bordées d'arbres. Il détruit les quartiers médiévaux avec ces petites rues qui pouvaient se couvrir facilement de barricades, alors que les grandes avenues permettront à l'armée d'intervenir rapidement en cas de soulèvement.
- Qu'ont-ils de spécial ces immeubles haussmanniens ?
- Ils sont en pierre de taille, très homogènes, avec un balcon sur toute la longueur au deuxième et cinquième étage, le toit est percé de lucarnes pour les chambres de bonnes.
Haussmann crée LE style de l'immeuble bourgeois de la fin du 19ème siècle
- Quelles sont ses autres réalisations ?
- C'est aussi à lui qu'on doit le nouveau réseau d'eau potable, un réseau d'égouts modernes, 2000 hectares de parcs et jardins (depuis les deux grands bois jusqu'aux petits squares dans chaque quartier). Et puis il crée des théâtres des hôpitaux des mairies...
- Et pour la place de l'étoile ?
- Pour lui, les grands monuments doivent s'inscrire dans une belle perspective et s'intégrer dans une ville homogène.
Autour de la place, les 12 hôtels particuliers sont conçus par l'architecte Hitorff. Chacun d'entre eux devra avoir son jardin sur la place et une entrée dans les rues adjacentes.
A la fin de sa vie, Hausmann considère cette place comme son chef d'oeuvre.
Chaque année, l'Arc de Triomphe est le passage obligé de toutes les grandes manifestations républicaines, comme le 14 juillet par exemple.
Et puis c'est devenu le lieu de rassemblement des parisiens pour de nouvelles occasions patriotiques, je veux parler de certaines victoires sportives...
Enfin, pour fêter un événement plus poétique, venez admirer sous l'arche, le triomphe.... du soleil qui se couche.
Eh au fait, parmi les 12 avenues, vous avez trouvé le nom des batailles napoléoniennes ? Allez, je vous aide. Il y a Wagram, Iéna et Friedland !
Bien. Pour connaître le trajet en métro vers un autre monument de paris, appuyez maintenant sur la touche dièse...(2 secondes)...sinon, rappelez nous pour une nouvelle visite, nous vous attendons.
Retour haut de page