Le Monêtier-les-Bains >

Niches à Vierges

Version mobile
English Italien

Niches à Vierges

Dès les premiers siècles de l'histoire du christianisme, Marie a été l'objet d'une immense vénération

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Dès les premiers siècles de l'histoire du christianisme, Marie a été l'objet d'une immense vénération, bien au-delà de celle vouée aux autres saints. Elle est la Vierge qui enfante le Christ, la mère pleinement humaine qui pleure son fils au pied de la croix, elle est surtout celle qui peut intercéder et relayer les prières des hommes auprès du Dieu Tout Puissant.
On comprend alors que de très nombreux édifices religieux lui aient été consacrés, de la plus grande cathédrale à la plus modeste chapelle.
Le Monêtier ne déroge pas à la règle. Son église paroissiale, située au coeur du village, est placée sous le vocable de Notre-Dame-de-l'Assomption. Edifiée dans la deuxième moitié du 15e siècle, classée Monument Historique, elle possède, outre de très intéressants tableaux, de magnifiques fonts baptismaux avec une cuve monolithique surmontée d'un ensemble en bois sculpté du 17e siècle, très ouvragé, représentant le baptême du Christ. Des vestiges de peintures murales, découverts dans la sacristie, laissent supposer qu'elle était, elle aussi, décorée de peintures murales.
Mais ce qui fait la particularité du village et témoigne de la popularité de cette dévotion ancrée dans le quotidien, c'est le nombre considérable de " niches à Vierges " qui émaillent le bâti ancien. On peut en effet en compter 35...
Ces niches, de petite taille, aménagées dans la pierre au-dessus de la porte d'entrée où dans le mur de façade, accueillaient, et pour beaucoup accueillent encore aujourd'hui, une petite statue de la Vierge. Toujours présente et visible, elle pouvait ainsi étendre sa protection sur la maison et ses occupants.
Pourquoi une telle concentration de niches de ce type au Monêtier ? On peut penser que cette dévotion à la Vierge remonte aux temps les plus anciens, qu'elle a trouvé ce mode d'expression domestique qui s'est multiplié et a pu ainsi traverser les siècles...
Retour haut de page