Le Louvre : trésors >

Les noces de Cana

Version mobile

Les noces de Cana

Les noces de Cana par Véronèse

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Les Noces de Cana, OEuvre de Véronèse, peint à Venise entre 1562 et 1563. Peinture sur toile, dimension 9,93 par 6,60 m.- Les Noces de Cana, ça fait à peu près 10 m par 7, c'est-à-dire 70 m?, avec une représentation du Christ et de son premier miracle quand il a transformé l'eau en vin, avec beaucoup beaucoup de personnages et des couleurs hautes en couleur qui sont dues à une restauration récente. Il y a des tas de personnages sur ce tableau, on a le souci du détail partout : les couverts, il y a des costumes orientaux, il y a le Christ avec ses disciples, la vierge à ses côtés, il y a le maître de cérémonie qui a un très joli manteau vert, il y a des chiens, il y a des perroquets,... Au total, on dit qu'il y a 130 personnages. Combien de temps ils ont mis à la peindre tu as dit ?
- 1 an
- A quelle époque ?
- 1562 à 1563.
- Tout me paraît complètement surnaturel, les personnages, les couleurs, La taille du tableau complètement écrasante,... Je ne ressens aucune émotion quand je vois ça, c'est dommage.
- Ce tableau je l'ai découvert il y a 25 ans et depuis je l'ai rangé dans ma mémoire et là je suis venu exprès aujourd'hui pour lui depuis Cannes pour avoir un peu plus de détail parce qu'il n'y a pas moyen d'avoir de photos détaillées de l'ensemble. Je fais un peu les beaux-arts et je me suis fixé l'objectif fou de le reproduire.
- A quelle échelle ?
- 3 m par 6.
- La question que je me posais en le regardant, vu ses dimensions, 10m sur 7 à peu près, c'est comment il est arrivé jusqu'ici intact. Vous savez vous ?
Et bien ce tableau arrive en France à la suite des campagnes napoléoniennes en 1797. La toile est simplement roulée et transportée par bateau depuis Venise jusqu'au Louvre.
Commandée à Véronèse par les bénédictins du couvent San Giorgio Maggiore à Venise pour orner le nouveau réfectoire, la commande est très précise et exige de très grandes dimensions pour couvrir l'ensemble du mur et prolonger l'espace.
Alors, la scène représente un mariage, mais le personnage central est le Christ, (les mariés étant représentés sur le côté droit de la table). On y retrouve un curieux mélange de profane et de sacré. Couverts en argent, luxe, volupté des tenues, animaux, décorum d'une part, ; et Christ et ses apôtres, vierge marie d'autre part. Dans l'évangile selon St Jean, cet épisode est rapporté comme le premier miracle accompli par le Christ : le changement de l'eau en vin.
Les pigments sont soigneusement choisis pour rendre une composition particulièrement colorée. Une récente restauration a permis de redonner tout son éclat à ce tableau et de restituer la couleur verte originelle du manteau du maître de cérémonie. Ainsi sur d'anciennes illustrations, vous verrez peut-être ce manteau peint en rouge.
Enfin, il faut noter que la perspective n'est pas symétrique et que le point de vue idéal est situé sur la gauche à 15 m environ quand on regarde le tableau
Retour haut de page