Le Louvre : trésors >

La Vénus de Milo

Version mobile

La Vénus de Milo

La Vénus de Milo, statue grecque du 2ème siècle avant Jésus-Christ

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Vénus de Milo est une statue grecque découverte en 1860 et qu'on date approximativement du 2e siècle avant Jésus Christ
- Je suis devant la Vénus de Milo qui est une statue qui doit faire à peu près 2,50m. Connue évidemment dans le monde entier. Milo, ce n'est pas l'auteur de la statue qu'on ne connaît pas mais la provenance de cette statue qui vient d'une île qui s'appelait Milo, une île grecque. Donc en fait cette statue on ne sait pas trop si c'est Aphrodite ou Amphitrite
- Alors pourquoi c'est un chef d'oeuvre ?
- Et bien parce que le buste n'est pas comme à l'époque rigide et de face. Il y a un tourné, un déhanché et un drapé et tout n'est pas dans le même sens, ce qui fait que pour l'époque c'est un style unique. Elle n'a pas une position normale pour une statue de l'époque. On la classe 2 siècles avant JC de l'école de Rhodes.
- C'est un mélange à la fois classique, c'est la classique beauté grecque sculptée dans le marbre mais quand même avec des prises de position audacieuse dans les mouvements du corps parce que le corps est retourné. Il est tourné un peu comme une hélice et ouvert dans tous les sens.
- Très belle chute de reins
- Cette statue est un peu androgyne : le cou est large, le visage pourrait tout à fait être celui d'un homme, le corps, là on est à peu près sûr que c'est celui d'une femme mais quand même on se pose des questions surtout si c'est Aphrodite.
- Ben c'est bizarre de trouver une statue avec plus de bras quoi ! Et pourquoi elle est célèbre ? Elle est célèbre parce qu'elle n'a plus de bras ?
- Elle n'est pas très belle sans bras
- La question qui se pose évidemment c'est mais où sont les bras et pourquoi les bras ont disparu ? Parce qu'il y a ce bras droit très nettement coupé et ce bras gauche qui a l'air arraché, donc on se demande si c'est l'usure du temps ou un procédé de fabrication ?
Et bien la statue est en fait réalisée selon la technique des pièces rapportées. Les morceaux sont fabriqués séparément et assemblés ensuite, c'est un procédé courant à l'époque dans la région des Cyclades où l'oeuvre est découverte. Malheureusement les bras n'ont jamais été retrouvés.
Les bras de la statue portent probablement des éléments qui permettent de savoir s'il s'agit d'Aphrodite, la déesse de l'amour et de la beauté - Vénus pour les romains - ou Amphitrite, la déesse de la mer.
A l'origine, il est également fort probable que la statue porte des bijoux et qu'elle est en couleur.
Elle est découverte en 1820 à Milo par un paysan habitant au bord de la mer Egée. Par hasard, un élève officier de marine français, Olivier Voutier, assiste à la découverte et prévient ses supérieurs. Le marquis de Rivière, ambassadeur de France dans la région acquiert l'oeuvre et en fait don à Louis 18, qui l'offre au Louvre en 1821.
Retour haut de page