Le Louvre : trésors >

La Joconde

Version mobile

La Joconde

La Joconde, oeuvre de Léonard de Vinci

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Joconde, OEuvre de Léonard de Vinci, peint à Florence entre 1503 et 1506. Peinture sur bois, dimension 77 par 53 cm.- Je suis venue voir le tableau le plus célèbre au monde
- J'ai l'impression que c'est un culte paien de l'image, de l'idolatrie, une espèce de vierge que toutes les civilisations semblent vénérer puisqu'il y a des japonais, des américains, et ça me paraît très curieux.
- Je suis un peu surprise et presque un peu déçue parce que j'imaginais un tableau beaucoup plus grand et je le trouve tout petit
- Je suis un peu surpris de la grandeur, je pensais que c'était un tableau beaucoup plus important
- Quand on est au Louvre, il y a un petit cordon de sécurité qui fait qu'on ne peut pas s'approcher à moins de 5 m du tableau, qui fait je dirais à vue de nez 80 cm par 60. Ce qui frappe c'est le paysage derrière : il y a vraiment 3 strates. Il ya une première strate tout en bas qui est très noire qui représente la balustrade du balcon. Au-dessus il y a un paysage avec une route qui serpente sur la gauche du modèle, dans les tons ocre. Au-dessus encore il y a un paysage un peu irréel dans les tons bleus avec une vraie césure, ce qui met la tête de la Joconde très très en valeur.
- Autour de moi, je discute avec des gens qui se posent tous la même question : pourquoi on vient tous voir la Joconde ? Je crois que c'est lié à son sourire. Je pense que c'est le premier tableau qui a été peint avec un personnage qui souriait. Donc sans doute c'est une fascination pour nous de la voir avec sa douceur.
- C'est la façon dont le regard nous captive, la lumière, le triangle des yeux et du buste qui fait que nos yeux sont fascinés par le regard qui ne nous quitte pas
Alors comment expliquer le succès de ce tableau au-delà de tout entendement, qui va jusqu'à l'agacement chez certains ?Ce tableau est le portrait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, qui donna le "surnom" de Gioconda, francisé en "Joconde". Il est encore appelé Mona Lisa.
Alors l'aura mondiale de ce tableau peut être expliquée par 5 raisons :
- Tout d'abord, la personnalité de son auteur, Léonard de Vinci : l'homme marque son époque de manière indélébile : inventeur, philosophe, ingénieur, peintre... Il est brillant et impressionne les cours d'Italie et de France au début du 16e siècle.
- Il y a aussi la technique appliquée au tableau qui fait pâlir de jalousie, les peintres contemporains : le " sfumato ", cette façon d'appliquer de fines couches successives qui fondent chaque contour. Regardez par exemple les mains de la Joconde : ici pas de traits délimitant une nette démarcation.
- Ensuite, l'énigme autour de l'identité du modèle. En effet, si Mona Lisa est probablement l'épouse de Francesco del Giocondo, marchand florentin, on prétend que Léonard se serait représenté lui-même ou un jeune adolescent de ses amants, en travesti.
- Puis, il faut ajouter la fascination du sourire : premier sourire peint pour les uns, sourire universel pour les autres : une sorte de synthèse de tous les sourires.
- Enfin, la rocambolesque histoire de ce tableau : acquis par François 1er, on ne sait pas trop comment, il est plusieurs fois dérobé. En 1911, on soupçonne même Picasso et Apollinaire, d'être les auteurs du larcin. Et à chaque voyage, Etats-Unis en 1963 et Japon en 1974 La Joconde est accueillie comme une star ou un chef d'état.
A vous de vous faire votre idée...
Retour haut de page