Laon : vestiges du plateau >

Refuge St Vincent

Version mobile
English

Refuge St Vincent

L'aile sur la cour annonce les prémices de la renaissance avec à l'intérieur un remarquable escalier.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Petit Saint-Vincent a été construit de 1529 à1534
L'aile du bâtiment qui donne sur la rue est de style médiéval avec sa tourelle qui abrite un escalier à vis. L'aile sur la cour annonce les prémices de la renaissance avec à l'intérieur un remarquable escalier.
Plusieurs grandes abbayes des environs de Laon avaient une résidence "intra-muros ". Ce sont les refuges d'abbaye : des maisons dans lesquelles les religieux viennent se mettre à l'abri et protéger les reliques. En temps de guerre, ils trouvent refuge dans l'enceinte des villes fortifiées.
Au 16 ème et 17 ème siècle, les refuges tiennent ensuite un rôle de représentation sociale auprès de l'évêché. Ils permettent d'accueillir en ville des visiteurs et de pouvoir traiter des affaires économiques.
Si vous regardez côté paysage près du parapet du jardin, votre vue balaie le vallon qu'on appelle la cuve saint Vincent du nom du patron des vendangeurs.
Ces coteaux étaient exploités par les bénédictins de l'abbaye st martin. Ils produisaient un vin blanc célèbre : la goutte d'or, le vin des rois, celui qu'on servait lors des sacrements à Reims.
Retour haut de page