Un petit secret : l'horloge du clocher du Bez fait encore fonctionner les quatre cadrans avec un mécanisme plus que centenaire, animé par des poids, que l'on doit remonter chaque semaine.
  


J'ai testé pour vous la station de Ski de Serre-Chevalier : je me souviens d'un 1er Janvier où à 9h00 j'étais le premier au sommet de la Cucumelle pour une descente mémorable sur la neige fraîche tombée la nuit du réveillon. Que du bonheur !

Yann Le Fichant

La-Salle-les-Alpes

Version mobile
English Italien
  • Eglise Saint-Marcellin

    1. Eglise Saint-...

  • Le Bez, église et village

    2. Le Bez, égli...

  • Chapelle Saint-Jean-Baptiste

    3. Chapelle Sain...

  • Chapelle Saint-Barthélemy

    4. Chapelle Sain...

  • Musée "Autrefois mon village"

    5. Musée "Autre...

x

De la neige et de la culture

La Salle-les-Alpes, c'est le lieu central de la station de Serre-Chevalier. Evidemment tout le monde connaît la station de ski, mais savez-vous qu'on peut aussi s'y cultiver ?

La commune se compose de 3 villages : La Salle, le Bez et Villeneuve ainsi que des hameaux : La Chirouze, Les Pananches, Moulin-Baron, Goudissard, Fréjus et Puy Chirouzan.
Aujourd'hui la station vit des activités de loisirs (ski l'hiver,

Le saviez vous ?

Le nom de Guisane est dérivé du latin aqui sanatio qui signifie l'eau saine   
VTT et balades l'été) mais comment vivait-on dans ce milieu difficile autrefois ? Il suffit de consacrer une petite heure au musée " Autrefois mon village " pour l'apprendre : l'année était rythmée par la production de céréales, de légumineuses et de légumes et par l'entretien d'un petit troupeau constitué en moyenne d'une douzaine de brebis, une ou deux vaches, un mulet et quelques chèvres. Les paysans se rendaient sur les marchés ou les foires pour y vendre leurs produits et ainsi obtenir le pécule nécessaire à l'achat des marchandises qu'ils ne produisaient pas.
Les plaines étant rares, les habitants développèrent un mode d'élevage particulier, nécessitant de changer de résidence avec tout le troupeau au cours de l'été afin d'accéder à l'herbe fraîche jusqu'à près de 2500 mètres d'altitude. Mais cela ne suffisait pas à nourrir toute la famille et les hommes étaient contraints, l'hiver, de partir en Provence, en Bas-Dauphiné ou en Italie pour trouver une activité salariée. Ils devenaient alors peigneurs de chanvre, ouvriers agricoles, bergers et même instituteurs.  
Mentionnée dans les documents d'archives dès le début du 12e siècle, l'église de la Salle est dédiée à saint Marcellin, premier évêque d'Embrun. Extérieurement, l'édifice est l'un des beaux des Hautes Alpes, reprenant le style roman lombard imposé par la cathédrale d'Embrun. Cherchez au-dessus du porche la plaque sculptée composée de deux anges montrant les armoiries du Dauphiné. Elles symbolisent l'alliance de 1349 entre roi de France et Humbert II, comte Dauphin.   
Bonne découverte !

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Le mot

Serre-chevalier : Le nom de Serre Chevalier serait issu du vieux dialecte d'oc : " Serre " qui désigne une butte et " cambeou " un troupeau...
Version mobile
English Italien
Retour haut de page

Photo de gauche : Photo de gauche : Bénitier sur la colonne à droite du lion (Saint Marcellin la Salle les Alpes)
Original uploaded by Melendil (Transfered by Tangopaso), via Wikimedia Commons; et Véronique Faucher