Votre circuit
La Paz
La Paz

Découverte de la Bolivie >

La Paz

Version mobile

La Paz

Capitale la plus haute du monde, l'arrivée dans cette cuvette est impressionnante.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Penchés à la porte des bus, les rabatteurs prennent leur rôle à coeur ! Ca crie, ça propose le meilleur prix, ça guette le client ! Avant de sauter dedans, soyez sûr de la destination, car ici on se perd facilement !
Rouillé et grinçant, le bus descend vers le centre. Oui, descend. Car construite dans une cuvette, La Paz a été déclarée ?capitale la plus haute du monde? : entre trois et quatre mille mètres d'altitude ! Le bus enchaîne les virages à une allure douteuse et par les vitres défilent ces milliers de maisons de briques, enchevêtrées on ne sait comment et qui composent la ville.
Ici, on crie dans la rue, on joue du klaxon, on envahit tout ce qui est envahissable : une place, un trottoir , un bout de chaussée. Tout se mêle et s'entremêle. Il faut donc avoir les nerfs solides et beaucoup d'humour, comme Andréa qui a grandi ici...
ITV Andréa
Fidèle à cette logique, dans le centre de La Paz on croise de tout et tout le monde se croise : les vendeurs de rue, les ''cholitas'' en tenue traditionnelle et chapeau de feutre rond, les cireurs de chaussures, les travailleurs en costume-cravate et les touristes du monde entier. Nuestra-Señora-de-La-Paz cultive son propre melting-pot !
Pour la visite, ménagez votre souffle et montez sur les hauteurs en bus ou en taxi. Descendez à pied et vous aurez déjà un bon aperçu de la ville. Depuis la Basilique San Fransisco, près du centre, vous pouvez aussi vous perdre dans les rues et les marchés du quartier San Pedro. Un peu plus loin, vous trouverez quelques musées et la place Diego Murillo, qui regroupe le palais du président et la cathédrale. Enfin, vous pouvez finir par le Prado, avenue vaste, bruyante et agitée, mais tellement lapacienne !
Et pour un peu de calme, vous pouvez pousser jusqu'à Sopocachi. Résidentiel, un tantinet huppé, le quartier jongle entre immeubles modernes et maisons coloniales. Ici, pas de vendeurs de rue... Le soir, les néons des bars branchés s'allument et les tables des restaurants se remplissent. Mais le coup de c?ur d'Andréa pour ce quartier n'a rien à voir avec cela...
ITV Andrea
Et pour voir toute la vie de la Bolivie, rendez-vous début juin dans les rues de la capitale. La fête du ''Gran Poder'' réunit en une journée toutes les danses du pays. Maquillés, costumés, les boliviens forment un défilé grandiose et dansent des heures durant. Fascinant... et fatiguant, pour les spectateurs non-avertis que nous sommes ! Entre mal des montagnes et brouhaha incessant, La Paz use plus d'un touriste par son énergie débordante !
Retour haut de page