La Grave >

La Meije

Version mobile
English Italien

La Meije

Cime prestigieuse, la Meije occupe dans l'histoire de l'alpinisme une place particulière.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Meije est composée de trois principaux sommets : le Grand Pic de la Meije culminant à 3 983 mètres, deuxième sommet du massif des Écrins après la Barre des Écrins, le Doigt de Dieu qui surplombe à 3 973 mètres le versant sud, et la Meije orientale à 3 891 mètres.
Elle tient son nom de l'occitan alpin meidjo qui signifie " midi ". Les habitants de La Grave avaient l'habitude de désigner ainsi cette montagne pointée par le soleil à midi...
Cime prestigieuse, la Meije occupe dans l'histoire de l'alpinisme une place particulière : alors que dans les années 1870 tous les sommets majeurs des Alpes sont conquis, il en reste un qui résiste aux efforts les plus acharnés, l'imprenable Meije. La première ascension sera réalisée le 16 août 1877 par Emmanuel Boileau de Castelnau, guidé par un certain Pierre Gaspard qui deviendra " Gaspard de la Meije ". Ils ont ouvert la voie normale dont le tracé suit l'arête du promontoire en face sud.
La Meije est aujourd'hui un objectif de choix pour les alpinistes et on y dénombre de multiples itinéraires dans des styles très variés.
Pour les amateurs de ski extrême, les téléphériques des glaciers de la Meije, construits en 1976, permettent d'accéder à l'un des plus beaux et des plus sauvages domaines skiables, les " vallons de la Meije ", itinéraires situés intégralement en hors-piste, au pied des grandioses glaciers de la Meije et du Râteau.
Le domaine de La Grave qui culmine à 3 550 mètres en bordure du glacier de la Girose est ainsi le second plus haut domaine skiable de France après la Vallée Blanche de Chamonix.
Retour haut de page