La Grande Motte >

Le Ponant

Version mobile
English

Le Ponant

Un quartier aménagé sur d'anciens marais... Une presqu'île située à l'Est de la Grande Motte...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Ponant
Autrefois, ce n'était qu'un vaste marais. Des terres humides et sableuses sans lesquelles la Grande Motte n'aurait peut-être pas vu le jour...il faut savoir qu'avant de devenir une ville balnéaire, la Grande Motte n'était qu'une langue de sable sur la commune de Mauguio...une plage en pente douce de 4 km, orientée plein sud...
C'est là que bientôt sortira de terre la station imaginée par Jean Balladur. Mais pour construire, il faut d'abord rehausser le niveau des sols...et le Ponant a, dans cette affaire, joué un rôle important...René Vétillart était ingénieur d'arrondissement des Ponts et Chaussées...membre de l'équipe de Jean Balladur, il a participé à la construction de la Grande Motte...
" Les besoins en remblais de la station et de la voie littorale car la voie qui relie Carnon à la Grande Motte, elle était très basse...ces besoins étaient de 6 millions de mètres cube, dont 5 pour la Grande Motte. Et pour obtenir ces besoins, on a dragué dans l'étang du Ponant, 5 millions de mètres cube et dans le port, 1 million de mètres cube. Le Ponant, ça a été notre source de matériau. Il se trouve que c'est un ancien bras du Rhône, qui était utilisé comme déversoir de crue du Vidourle, et qui s'est comblé de sable fin, et ça a été notre réserve.
C'est une chance qu'on ait eu ça, et ça a permis donc de réaliser le remblaiement de la Grande Motte. Sans remblaiement, il était difficile voire impossible de faire l'opération "
Le Ponant est donc, en quelque sorte, le socle de la Grande Motte. Peu à peu, ces vastes marais ont été aménagés en un quartier qui se démarque du reste de la ville.
Entre les bâtiments s'est développée une végétation luxuriante qui fait de ce quartier un véritable havre de fraîcheur...
Site emblématique du Ponant, le VVF fut construit sur une presqu'île. Le village de vacances accueillait un tourisme social, à destination des classes moyennes. Le VVF fut l'un des premiers chantiers de la station, dès 1968...un vaste programme sur lequel ont travaillé les sculpteurs Michèle Goalard et Albert Marchais...fidèles collaborateurs de Jean Balladur, ils ont animé les espaces du village de leurs sculptures en acier corten, de fontaines et d'aires de jeux...les deux artistes ont également réalisé au centre de la presqu'île "le Guetteur", une figure dressée emblématique de ce lieu.
Le VVF est aujourd'hui un village de vacances Bélambra.
Au Ponant, l'offre touristique s'est donc largement développée. Les vacanciers peuvent s'adonner à des activités diverses et variées...golf, parc aquatique, balades à la découverte de la faune et de la flore, sans oublier bien sûr les nombreuses activités nautiques...
Retour haut de page