La Grande Motte >

La passerelle St Jean

Version mobile
English

La passerelle St Jean

C'est l'une des 6 passerelles que compte la ville. Celle-ci a été conçue comme une ode au soleil

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La passerelle St Jean
Jean Balladur a voulu favoriser à La Grande Motte, une circulation facile et douce entre les quartiers intérieurs et le front de mer. En créant des passerelles, l'architecte a fait en sorte que piétons et cyclistes puissent circuler sans interférer avec le trafic automobile...si vous vous promenez à pied, ou à bicyclette, [bruits de pas, ou de sonnette de vélo] vous serez surpris de ne croiser que très rarement des voitures. Le projet de Jean Balladur était aussi de permettre à tous, habitants, vacanciers, campeurs, d'accéder facilement à la mer...
Alors que 2 des 6 passerelles font figure de portes de la ville ou elles montent la garde,... la passerelle St Jean, elle, est située au centre de La Grande Motte. Jean Balladur a voulu en faire une oeuvre symbolique... Une véritable curiosité astronomique dont le grand pylône est réglé sur l'horloge du ciel... Ecoutons le :
[citation Balladur]: Tous les ans, le jour de la St Jean et du solstice d'été, les rayons du soleil pénètrent l'ouverture elliptique qui est percée au faîte de l'ouvrage et en projettent l'image sur le tablier du pont dans la forme parfaite du cercle, comme le sceau de la Ste Alliance.
C'est ainsi qu'au solstice d'été, les rayons du soleil dessinent un cercle, sur le sol de la passerelle... Ce culte du soleil est d'ailleurs célébré à La Grande Motte tous les 21 juin, 1er jour de l'été...
[citation Balladur]: Le temps d'un éclair, La Grande Motte est reconnue par le cosmos. Elle devient la fille légitime de l'été.
Cette passerelle dite " de la St Jean ", véritable ode au soleil, témoigne de la singularité de l'architecte. L'homme, philosophe de formation, élève de Jean Paul Sartre, donne une symbolique forte à ses créations. Toutes font référence à des principes universels et offrent plusieurs interprétations possibles. Un immense terrain de jeu pour l'imaginaire, et pourquoi pas, une initiation à la philosophie...Mais ici pas besoin de livres, il suffit de se promener et d'observer... " avec les yeux du coeur "
Toutes les passerelles de la ville ont leur particularité, et titillent l'imagination...L'humour et la poésie sont aussi au programme....Les passerelles de l'escargot, avec leurs lampadaires en forme d'antennes, évoquent la lenteur et le calme du gastéropode... Allez-y doucement, promenez-vous, prenez le temps...semblent-elles nous dire !
La passerelle des monstres et celle des lampadophores sont aux portes de la ville. La première, avec ses créatures étranges, protège des agressions extérieures. La seconde, avec ses grandes silhouettes tels des gardes brandissant des torches, accueille le visiteur et éclaire le promeneur...
Retour haut de page