La Grande Motte >

La Grande Pyramide

Version mobile
English

La Grande Pyramide

Le bâtiment emblématique de la Grande Motte marque la frontière entre les deux quartiers de la ville, le Levant et le Couchant.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Grande Pyramide
 
C'est l'emblème de la Grande Motte ! Une sorte de synthèse architecturale et philosophique du travail de Jean Balladur.
Voilà qui explique l'originalité de cet immeuble. Sa pente  rectiligne d'un côté, faisant face au quartier du Levant, sa forme arrondie de l'autre, qui appelle le quartier du Couchant. L'architecte l'a conçue aussi dans un dialogue avec le paysage : elle reprend la forme inversée de la montagne bien connue des habitants de Montpellier, le Pic Saint Loup. Voilà ce qu'en dit Jean Balladur :
 
[citation Balladur]: Il préfigure les courbes du couchant (le côté Yin, féminin), avance un éperon raide à 60 degrés vers le levant (le côté Yang, masculin).
La Grande Pyramide qui marque aussi l'axe du port et sert d'amer aux navigateurs, domine le paysage.  
 
Au pied de l'immeuble, le jardin des Médailles... comme posées sur l'herbe, d'imposantes sculptures forment un bestiaire imaginaire. Elles sont signées Albert Marchais, qui a également réalisé les figures de proue qui bordent le passage, en hauteur, le long de l'avenue Robert Fages...
 
A présent retournez-vous.
Face à vous, le Port, et ses pyramides, dessinées par Jean Balladur lui-même. L'architecte s'est-il inspiré des pyramides d'Egypte? Et bien non, l'idée des pyramides lui est venue d'un voyage au Mexique en 1962. Les pyramides sont donc d'inspiration précolombiennes, et non pas égyptiennes...
 
Leur forme n'a pas qu'un intérêt esthétique...elle permet aussi de dégager de nombreux balcons et terrasses, autant d'espaces extérieurs dont peuvent profiter les vacanciers résidents ...
Leur implantation est également pensée (comme c'est le cas dans toute la ville) afin que les vents dominants soient peignés. Par exemple les pyramides placées en front de mer ralentissent le vent  marin, captent les embruns, et permettent à la végétation de s'épanouir !
En observant ces pyramides autour du port, ou la Grande Pyramide, impossible de ne pas remarquer ces formes géométriques qui animent la façade des immeubles. Elles se répètent sur l'ensemble des bâtiments, on les appelle les " modénatures "
 
Modé... quoi ?
 
Modénatures : [définition dico] " Traitement ornemental d'un édifice " ... Outre leur intérêt esthétique, elles permettent de protéger les habitants du soleil, des vents et... du voisinage... Et puis, contempler le port derrière ces encadrements, c'est comme regarder une carte postale dessinée par Jean Balladur lui-même !
 
Non loin de la Grande Pyramide, à l'angle du port, vous pourrez découvrir un autre bâtiment dessiné par Jean Balladur : le Palais des Congrès. Il l'appelait " Les ellipses ventrues " ...de quoi éveiller l'imaginaire.
Retour haut de page