Grands Ecrivains d'Eure et Loir >

Rémy Belleau à Nogent le Rotrou

Version mobile
English

Rémy Belleau à Nogent le Rotrou

Percheron parmi les grands de la poésie française

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Rémy Belleau.
Rémy Belleau, né à Nogent le Rotrou est le poète oublié de la Renaissance. Et pourtant, il était l'ami et surtout le maître de Pierre de Ronsard. Belleau, c'est l'ascension discrète d'un Percheron parmi les grands de la Poésie en France.
Bruitage Tic Tac d'une montre ou d'une horloge
La vie de Rémy Belleau commence en Eure et Loir, en 1528 dans une maison plutôt cossue non loin du château féodal, entre l'Hôtel de Méréglise et la tour d'Ardennay. Son père est serrurier horloger à la clientèle très ... princière. C'est celle de la famille de Bourbon Vendôme installée à Nogent-le-Rotrou la moitié de l'année.
L'enfance de Rémy Belleau est peu connue. On ne trouve que quelques évocations de ses jeunes années dans ses poèmes. Par exemple, dans l'Escargot, quand il se souvient du Ronne, la rivière au fond du jardin de sa maison natale :
" de mon petit Ronne argentin
Qui flotte d'un pli serpentin... "
Le jeune Rémy Belleau va bientôt devenir un grand poète. Le voila déjà bon élève du collège de Coqueret à Paris. Un établissement fréquenté par un certain Pierre de Ronsard.
A l'âge de 28 ans, devenu maintenant parisien, Remy Belleau entre dans la Pleiade.
Hum ? Vous pouvez préciser ?
Ce cercle créé par Ronsard et inspiré de la Pleïade d'Alexandrie, veut faire renaître la poésie en France. Le jeune Percheron s'attaque ainsi à la traduction des Odes d'Anacréon. Un premier ouvrage très remarqué.
Et pourtant, dans cette Pléaïde, Ronsard reste le plus connu ?
Oui, aujourd'hui peut-être. Mais celui a qui écrit " Mignonne, allons voir si la Rose... " voyait en Belleau un maître. Il l'appelait le " Peintre de la Nature ". Dans " Avril ", par exemple, le fils de l'horloger de Nogent le Rotrou a su, lui aussi, chanter la nature :
" Avril, l'honneur des prés verts
Jaune, pers,
Qui d'une humeur bigarrée
Emaillant de mille fleurs
De couleurs
Leur parure diaprée. "
Rémy Belleau était certainement aussi le meilleur ami de Ronsard. On dit souvent que les deux poètes ne faisaient qu'un. Belleau a même publié un commentaire des Amours de Ronsard
Moins célèbre que son plus proche compagnon, le poète de Nogent-le-Rotrou était un homme d'action. Après avoir été tenté par la Réforme, il se rallie finalement au Duc de Guise et participe à la campagne d'Italie. 11 mois de conflit qui inspirent Rémy Belleau à son retour :
Après la guerre, il revient à Nogent-le-Rotrou à l'occasion des Assemblées des Trois Ordres pour la rédaction des coutumes du Perche, les règles de ce pays. Le jour, on fait du droit. Et le soir, de la poésie. Rémy Belleau devient nostalgique :
" O terre en qui j'ai pris naissance,
Terre qui, ma première enfance,
Allaita de ton cher tétin,
Mais hélas qui ne me fut guère,
Ny mère nourrice, ny mère, me traînant ailleurs le destin. "
De tous les poètes de la Pleiade, Belleau était certainement le plus discret, mais certainement pas le moins talentueux.
A sa mort, le 6 mars 1577, Rémy Belleau est porté par ses amis dans la chapelle des Grands Augustins à Paris. C'était ce qu'il souhaitait. Pierre de Ronsard lui rend hommage et fait graver ces vers sur son tombeau :
" Ne taillez, mains industrieuses,
Des pierres pour couvrir Belleau,
Lui-même a bati son tombeau
Dedans ses Pierres Précieuses. "
Ces mots résument bien l'image laissée par ce poète parfois un peu oublié, dans l'ombre de Ronsard : un humaniste de la Renaissance, érudit, raffiné, pédagogue et contemplateur de la nature. A Nogent-le-Rotrou, grace à leur travail, les élèves du lycée qui porte le nom du poète ont permis de redécouvrir Rémy Belleau et ont prouvé une fois encore que son art était toujours d'une gande modernité.
Bien.
Vous pouvez maintenant choisir un autre commentaire.... Merci de continuer votre visite!
Retour haut de page