Balade dans le quartier de la Défense >

Le Bassin Agam

Version mobile
Espagnol English Deutsch Japonais

Le Bassin Agam

Agam s'est installé en France en 1950. Créateur prolixe, il fut à l'origine de la cinétique, l'Art du mouvement.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous voici devant le bassin Agam.
Il doit son nom à l'artiste qui l'a imaginé. Artiste israélien, Yaacov Agam s'est installé en France en 1950. Créateur prolixe, il fut à l'origine de la cinétique, l'Art du mouvement. Avec lui, le spectateur est également acteur. Il aime le faire déplacer par rapport à l'oeuvre pour obtenir l'effet voulu.
Regardez, si vous bougez, les couleurs vous donneront une impression de mouvement dans l'eau.
Réalisé en 1976, ce bassin de 26 mètres de large sur 86 de long est composé d'une mosaïque d'émaux de 86 tons différents.
Et si ses 66 jets d'eau fonctionnent vous serez sûrement impressionnés ! Ils peuvent monter jusqu'à 15 mètres de haut, parfois en musique. Un vrai ballet aquatique à admirer entre deux rendez-vous d'affaires ou pour une pause rafraichissante dans votre balade !
En 50 ans d'existence, La Défense a bien changé. Son origine remonte à la fin des années 50, pendant les dernières années de la 4ème république, juste après le retour du Général de Gaulle au pouvoir.
On crée alors un établissement public chargé d'aménager un grand quartier d'affaires moderne. Le premier en France.
Revenons sur la naissance de ce quartier d'affaire.
(Ton d'un expert, très parlé) Il faut d'abord resituer le contexte : la France est alors en période de pleine croissance. Paris doit se développer. L'idée était dans l'air depuis le début du 20ème siècle, avec -par exemple- un projet du conseil municipal de la ville qui voulait construire à la Porte Maillot plusieurs bâtiments publics dont des ministères. Mais la crise puis la guerre avaient tout arrêté.
Après le conflit, le gouvernement lance une grande réflexion sur l'aménagement du territoire. En 1950, la décision est prise : La Défense sera LE centre d'affaires de Paris. En 1958 le Général de Gaulle, à l'époque Président du Conseil, signe le décret de la création de l'établissement public d'aménagement de la Défense, l'EPAD.
Descendons maintenant l'esplanade du Général de Gaulle justement, précisément sur la place basse.
Retour haut de page