Balade dans le quartier de la Défense >

La vigne

Version mobile
Espagnol English Deutsch Japonais

La vigne

Oui, vous avez bien entendu : une vigne à La Défense, en plein coeur du quartier d'affaires. Elle a été plantée en 2007 avec pour parrains Anne Roumanoff et Bernard Laporte.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes face à la vigne de La Défense. Installez-vous devant les clôtures.
Oui, vous avez bien entendu : une vigne à La Défense, en plein coeur du quartier d'affaires. Elle a été plantée en 2007 avec pour parrains Anne Roumanoff et Bernard Laporte.
" Je trouve l'idée fort intéressante. Au milieu d'un centre d'affaires, qui bouge, qui gravite, où l'on parle beaucoup d'argent, de créer quelque chose qui soit de valeur : la réalité, la vie. Je trouve l'idée fabuleuse. Pour moi elles ne sont pas opposées au contraire. "
Elle a été imaginée par le Directeur général de l'EPAD, Bernard Bled, oenologue averti pour montrer que La Défense sait réconcilier l'humain et l'urbain.
Le vin, un rouge et un blanc, a été baptisé " Clos de Chantecoq "... un nom choisi parce qu'ici nous sommes sur la butte du même nom. Il y a quelques siècles à peine, les vignes étaient très réputées ici et on venait admirer le soleil couchant qui disparaissait derrière la forêt de St Germain.
" La vigne est capable de s'intégrer au milieu urbain, sans pour autant être dépréciée. On pense que la vigne peut coloniser des balcons, des terrasses...
Alexande Golovko, technicien en viticulture, veut prouver qu'on peut planter de la vigne pratiquement n'importe où, y compris au milieu des tours.
Pour planter ces pieds de vigne ici, rien n'a été laissé au hasard. Le site a d'abord été choisi pour son ensoleillement matinal.
En plus, en pleine ville, il fait toujours plus chaud qu'à la campagne. Parfait pour le mûrissement du raisin.
Sans compter que les cépages ont été selectionnés avec le plus grand soin : 730 pieds de Chardonnay et de Pinot noir.
En 2008, on a vendangé pour la première fois à la Défense. Pas question d'utiliser des machines, tout a été fait à la main. C'est plutôt rare aujourd'hui !
Découvrons maintenant le bassin de Takis, juste derrière vous.
Retour haut de page