La basilique de l'Epine >

L'orgue et le puits

Version mobile
English Deutsch

L'orgue et le puits

Un orgue et un puits aux destins mouvementés !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'orgue et le puits
Le buffet d'orgue de la basilique Notre-Dame de L'Epine repose sur une tribune sculptée de style Renaissance. Vous voyez juste devant vous la série de caissons où 7 personnages semblent danser côte à côte ?
À votre avis, ce sont des dieux païens ou les 7 jours de la semaine ?...
Eh bien... les 2 !
De gauche à droite, Apollon, Diane, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne ! Ces dieux représentent des planètes. Peut-être symbolisent-ils aussi l'harmonie céleste ?...
Il est rare de voir des dieux païens dans une église catholique, mais à la Renaissance, on aimait mélanger religion et pensée gréco-romaine.
Les autres sculptures sur les côtés représentent 8 des apôtres du Christ. Ils ne sont pas 12 car 4 panneaux sont demeurés vides.
L'orgue date du 16e siècle. Vous voyez les ouvertures en pointe à la base des tuyaux ?... On les nomme la montre du jeu d'orgue. Restauré au 17e siècle, époque où le célèbre facteur d'orgue Jean de Villers restaure l'instrument. Puis, ce sera le silence. L'orgue restera muet jusqu'en.. 1980 !
Cet orgue comporte 16 jeux. Ampleur rarissime pour une paroisse rurale !
Regardons le puits devant nous. Son eau est miraculeuse, elle apporte la fécondité. Et il inspirera Victor Hugo !
 : Dans une chapelle fermée au loquet, un petit puits fort profond, qui est un puits miraculeux, du reste fort humble, très simple et tout à fait pareil à un puits de village, comme il sied à un puits miraculeux. Le merveilleux édifice a poussé là-dessus. Ce puits a produit cette église comme un oignon a produit une tulipe !
Autrefois, les puits n'étaient pas rares à proximité des églises... et même à l'intérieur ! Jean Baptiste Renault nous en dit plus
Ce puits a probablement servi à la construction de l'édifice. Au 17e siècle, les frères Minimes qui avaient leur couvent tout proche, à 50 mètres, ont voulu s'accaparer cet espace. Ils ont installé une clôture en bois pour isoler leur lieu de culte. Les villageois qui buvaient cette eau par dévotion leur intentèrent un procès car ils ne pouvaient plus accéder au puits. On régla finalement l'affaire en donnant une clé aux habitants.
L'eau de la basilique est encore utilisée de nos jours, en particulier par les femmes qui désirent avoir des enfants. Et bien sûr, à l'occasion des baptêmes !
Notre-Dame de L'Epine réserve encore bien des surprises à qui sait ouvrir les yeux. Au milieu de la plaine, elle est comme une oasis de fraîcheur, une halte vivifiante pour les pèlerins et tous les voyageurs !
Retour haut de page